Villes et villages

Notre-Dame-de-Pontmain

Notre-Dame-de-Pontmain

Municipalité de Notre-Dame-de-Pontmain

Sur les bords de la rivière du Lièvre, dans le canton de Wabassee, à 30 kilomètres au sud-ouest de Mont-Laurier, se dresse l’une des plus anciennes municipalités de la Municipalité régionale de comté d’Antoine-Labelle qui fait partie de la région administrative des Laurentides.

Notre-Dame-de-Pontmain est une petite municipalité qui ne regroupe qu’environ 750 résidents, mais elle s’étend sur environ 308 kilomètres carrés de superficie totale, dont plus de 10 pour cent sont recouvrés par des plans d’eau.

D’abord créé à titre de municipalité des cantons unis de Wabasseee-Dudley-et-Bouthillier en 1895, l’endroit allait devenir Notre-Dame-de-Pontmain en 1945, reprenant ainsi la dénomination de la paroisse constamment en usage dans la population locale. La première appellation, plus laïque, réunit un mot algonquin, un toponyme anglais et un patronyme français. Quant à la seconde, elle a été attribuée par le curé de la paroisse, fondée en 1884, et érigée canoniquement en 1907, laquelle s’étendait sur le territoire des trois cantons concernés. L’abbé Eugène Trinquier, curé de 1886 à 1907, était originaire de Gap dans le département des Hautes-Alpes, en France. Il a voulu rappeler l’endroit dénommé Pontmain, dans lequel la Vierge apparaît en 1871 à quelques enfants. Cette commune de la Mayenne est par la suite devenue un lieu de pèlerinage.

Véritable station touristique, le Pontmain québécois jouit d’un paysage enchanteur avec vue, dans le lointain, sur le mont Sir-Wilfrid, à Ferme-Neuve, près de Mont-Laurier. Ces avantages visuels sont harmonieusement complétés par la présence d’une pointe, lieu de convergence des lacs du Camp et Dudley, tout en recevant les eaux de la rivière du Lièvre

Toute une panoplie d’activités de plein air en été comme en hiver s’offre aux visiteurs de Notre-Dame-de-Pontmain. Voici une liste des différents sports et activités accessibles sur le territoire :

En été, on pourra louer des embarcations de tout genre pour des promenades, soit en bateau à moteur, en canot, en kayak ou en ponton.

On peut également pratiquer différents sports, le fer, le golf, la pêche, la pétanque, le tennis, le véhicule tout-terrain (Quad) ou le vélo. On peut prendre part également des tournois de pêche, de balle, de soccer.

En hiver, il y a hockey, motoneige, patin libre, pêche sur glace, raquette, traîneau à chiens, véhicule tout-terrain (Quad).

Pour plus de renseignements sur les activités de loisir et tournois, visitez le bureau municipal au 5, rue de l’Église. Certaines activités sont également affichées dans le journal municipal Le Villageois du site web de la municipalité.

  • Camping rustique du Lac des Trente-et-un-Milles : La possibilité de faire du camping rustique sur les différents sites aménagés. Des tables de pique-nique et des toilettes sont à la disposition des campeurs. Le campings se situe à 3 km à partir du village de Notre-Dame-de-Pontmain vers la 309 Sud jusqu`à l’intersection du chemin du Lac-des-31-Milles. Par la suite, il faut parcourir 11 km pour vous rendre au camping. La plage est reconnue pour la texture de son sable, la lente progression de sa pente vers l’eau, son orientation et finalement son panorama. Elle est déjà fréquentée depuis de nombreuses années par différents usagers.
  • La SAGE : C’est la Société d’aménagement et de gestion environnementale (SAGE) du bassin versant du lac des Trente-et-Un-Milles qui gère quelques dizaines de sites de camping aménagé en y installant un foyer pour feu de camp, une toilette sèche, une table de pique-nique et un seau pour faciliter l’extinction du feu. Il possède aussi des sites dits de protections où le camping est interdit parce que ces sites ne peuvent écologiquement supporter des activités de camping.
  • Rivière du Lièvre : On peut s’adonner à la pêche, le canot, la baignade et autres activités. Principal attrait de la région, la rivière du Lièvre est un des principaux affluents de la rivière des Outaouais, au Québec. Elle coule du nord au sud en suivant à peu près la longitude -75.5.
  • Sentier de VTT, Club Quadri-Laus : Vaste réseau de sentiers de VTT dans la région.

Lac Ouaouaron

Cette minuscule nappe d’eau d’à peine 150 mètres de longueur s’étend dans la municipalité de Notre-Dame-de-Pontmain, à 31 kilomètres à l’est de Maniwaki. Un mince filet d’eau vidange le lac Ouaouaron dans le lac Dudley, un élargissement de la rivière du Lièvre. Le mot ouaouaron – wawaron est une autre graphie répandue – est une onomatopée de langue amérindienne, probablement d’origine huronne ou mohawk. Il désigne une grenouille qui peut atteindre 20 cm de long et dont le cassement ressemble au beuglement des bovins. Le récollet Gabriel Sagard écrit en 1632 « Ces Ouaraons, ou grosses grenouilles, sont vertes, et deux ou trois fois plus grosses comme les communes ; mais elles ont une voix si grosse et si puissante, qu’on les entend de plus d’un quart de lieue. » Les Algonquins utilisent l’onomatopée omamano pour désigner cette grenouille géante. Variante : Lac Constantineau.

Coordonnées de la municipalité de Notre-Dame-de-Pontmain :

5, rue de l’Église
Notre-Dame-de-Pontmain
J0W 1S0

Téléphone : 819 597-2382.

Site Web de Notre-Dame-de-Pontmain : munpontmain.qc.ca.

Le village de Notre-Dame-de-Pontmain vers les années 1950. Image libre de droits.
Le village de Notre-Dame-de-Pontmain vers les années 1950. Image libre de droits.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *