Villes et villages

Mirabel

Mirabel

Mirabel

La Ville de Mirabel, née en 1971 de la fusion de quatorze municipalités et petites localités, s’étend aujourd’hui sur une vaste superficie de 477 kilomètres carrés et est habité par environ 32 mille Mirabelloises et Mirabellois. La Ville de Mirabel, située au pied des Laurentides, fait partie de la région administrative des Laurentides et de la Communauté Urbaine de Montréal.

L’origine du nom de Mirabel est fort intéressante. En effet, la légende veut que vers la seconde moitié des années 1870, le gouvernement demande aux résidents de bien vouloir choisir un nom pour identifier le lieu de manière à pouvoir établir un bureau de poste.

Alors un major écossais, ayant deux filles nommées Myriam et Isabelle, choisit le nom de Mirabel et quelques années plus tard ce nom devient officiel.

Au début, Mirabel n’est constitué que de quelques fermes agricoles. Aujourd’hui, cependant, l’économie de la ville est très diversifiée.

Des entreprises très connues ont leurs usines à Mirabel comme Bell Helicopter Textron, Technicolor ou Bombardier entre autres.

La ville de Mirabel est composée de plusieurs secteurs.

Ces trois secteurs comptent parmi les plus urbanisés :

  • Saint-Janvier,
  • Saint-Augustin,
  • Saint-Canut.

Ces secteurs connaissent une grande expansion résidentielle :

  • Domaine-Vert Nord,
  • Domaine-Vert Sud,
  • Mirabel-en-Haut.

Ces secteurs constituent des terrains où on trouve une activité agricole plus marquée :

  • Sainte-Scholastique,
  • Saint-Benoît,
  • Saint-Hermas,
  • Saint-Jérusalem,
  • Saint-Antoine,
  • Petit-St-Charles.

À Sainte-Monique sont situés l’hôtel de ville et le poste de police.

Les principaux attraits de l’agglomération de Mirabel sont regroupés autour du circuit agrotouristique Rang-des vous champêtre. Vous pourrez vous lors d’une balade, la beauté des rangs, côtes et montées, ainsi que le cachet d’anciens villages patrimoniaux.

La ville de Mirabel possède un grand nombre de parcs, de pistes cyclables, d’espaces verts :

Le parc du Domaine Vert, le Parc régional du bois de Belle-Rivière et d’autres parcs et espaces récréatifs, plus de quarante au total sont dispersés sur l’ensemble du territoire de Mirabel. La longueur totale des pistes cyclables est de quinze kilomètres.

Il faut noter que la ville de Mirabel dispose d’une dizaine de terrains de golf tant publics que privés destinés aux débutants ou aux golfeurs les plus chevronnés.

De nombreux centres équestres sont aménagés sur le territoire mirabellois avec une centaine de kilomètres de pistes pour l’équitation, situées au cœur des nombreuses érablières, sablières ou pinèdes qui parsèment Mirabel.

En résumé, pour de nombreux nouveaux arrivants au Québec, le choix de venir s’établir à Mirabel serait justifié pour plusieurs raisons : Mirabel représente un emplacement stratégiquement situé entre le travail et les loisirs, c’est une ville verte avec un meilleur rapport qualité-prix des immeubles.

De plus, il ne faut pas oublier que Mirabel est classée parmi les cinq meilleurs villes au Québec quant aux taux globaux, tandis que la valeur foncière par unité y est attirante.

Cinq voies principales de communication ceinturent le territoire de Mirabel, soit les routes 148, 158 et 117, l’autoroute des Laurentides et l’autoroute 50.

Adresse :

14111, rue Saint-Jean
Mirabel
J7J 1Y3

Téléphone : 450 475-8653

Site Internet : www.ville.mirabel.qc.ca – excellent, élégant, bien organisé, plein d’informations concernant la vie, l’organisation municipale, les opportunités d’établissement, avec des liens pertinents et actualisés.

Mirabel

Mirabel

Hôtel de ville de Mirabel. Source de l’image : P199

Pour en apprendre plus :

2 Comments

  1. Kassy

    2011/09/06 at 10:15

    J’aimerais savoir si il a une pistes cyclable de st-augstin qui se rend a st-antoine ?? Et ou bien ou es la pistes cyclable de st-janvier merci d’avance :)

  2. Joss Dionne

    2017/01/29 at 3:25

    Aimeriez-vous qu’on change le nom de l’aéroport pour celui de « Pierre-Éliot Trudeau »( s’il doit encore servir à quelque chose), et ramener Dorval à Montréal? Quelle disgrace et affront on vous a fait, comme une vengeance contre des « patriotes », expatriés comme des Acadiens, et écraser le nom du grand coupable sur Montréal…comme sur le reste des Québécois. Autre aérienne Avro-arrogance!! Mauvaise foi et mauvaise volonté volent bas.
    PS: Pas du tout agréable d’aller atterrir dans un  » trou d’eau »! Merci. JD

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>