Villes et villages

Matapédia

Matapédia

Matapédia

La paroisse de Matapédia est constituée en novembre 1905 dans la région administrative de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et fait partie de la municipalité régionale de comté d’Avignon. Elle regroupe un peu plus de 700 Matapédiennes et Matapédiens. La municipalité de Matapédia s’entend sur une superficie d’environ 71 kilomètres carrés.

Le village de Matapédia est situé au sud de la péninsule gaspésienne, à l’extrémité de la vallée de la Matapédia, à l’ouest de Pointe-à-la-Croix. C’est une porte d’entrée de la Baie des Chaleurs, du Nouveau-Brunswick et de la Vallée de la Matapédia.

Le patronyme Matapédia vient du mot micmac «matapediag» qui signifie «jonction de rivières». En effet, c’est ici que la rivière Matapédia et la rivières Restigouche se rencontrent.

La première mission religieuse fut ouverte dans ces lieux en 1860. Ensuite, en 1905, la municipalité est érigée sous le nom de Saint-Laurent-de-Matapédia (le nom de la mission) et ce n’est qu’en 1973 que le village prend l’appellation abrégée de Matapédia.

La rivière Matapédia, d’une longueur d’environ 70 kilomètres, divise le village en deux. Elle prend sa source dans le lac Matapédia pour se jeter dans la Restigouche. C’est une rivière très connue au plan international en tant que rivière à saumons, tout comme sa voisine la Ristigouche.

La réserve faunique de la rivière Matapédia, soit la Corporation de Gestion de la rivière Matapédia et Patapédia (C.G.R.M.P), gère la pêche sportive.

Les touristes viennent dans la municipalité pour la pêche au saumon, mais également pour pratiquer le ski alpin, la planche, le ski de fond, le télémark, la raquette ou pour faire des promenades en canot, en kayak, à vélo, parcourir de nombreux sentiers pédestres (attention à l’ours brun!), pratiquer l’écotourisme et d’autres activités de loisir.

De nombreux touristes visitent Matapédia pour la cueillette de fruits et légumes.
Durant la saison estivale, on ramasse les têtes de violon au printemps, et les fraises des champs, les framboises et les pommes en automne.

Sur le plan économique, outre les services touristiques, il existe des entreprises d’exploitation forestière et acéricole (qui concernent l’érable à sucre), ainsi que des fermes laitières et de production bovine.

Il y a deux pourvoiries.

Le Camping Matapedia Valley (téléphone 418 865 2206), l’hôtel Restigouche et le motel de la Vieille Gare sont les principaux lieux d’hébergement.

La Corporation Développement Économique Matapédia CODEM Inc. s’occupe de la préservation et de l’amélioration de la qualité de vie des citoyens de Matapédia en favorisant le développement économique, social et culturel, et en faisant la promotion de l’industrie et du tourisme de la municipalité.

Matapédia est située aux abords de l’autoroute 132, à 10 kilomètres de l’autoroute trans-canadienne. Le chemin de fer Canadien-National reliant Halifax à Vancouver traverse le village.

Coordonnées de la municipalité de Matapédia :

C. P. 207
Matapédia
G0J 1V0

Téléphone : 418-865 2917

Le site internet de la municipalité : matapedialesplateaux.com

matapedia

Vue de la rivière Restigouche. Source de l’image : Site Web de Matapédia

Pour en apprendre plus :

1 commentaire

  1. Patricia

    2011/04/18 at 12:31

    Après la lecture de votre description de Matapédia, je voudrais préciser qu’il n’y a aucun ours brun vivant chez-nous, c’est plutôt l’ours noir que vous pouvez rencontrer de temps à autre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>