Villes et villages

Manseau

Manseau

Manseau

La municipalité de Manseau est située au nord de Victoriaville, dans la Municipalité régionale de comté de Bécancour qui fait partie de la région administrative du Centre-du-Québec.

La municipalité compte environ 900 Mansoises et Mansois. La superficie totale de Manseau est de plus de 102 kilomètres carrés, dont 25 % est consacrée à l’agriculture et plus de 70% est couverte par des forêts qui attirent autant le gibier (chevreuil, orignal, perdrix, lièvre, etc.) que les chasseurs et amants de la nature. Mais Manseau, c’est une localité, où se côtoient harmonieusement agriculture, commerces, usines de transformation et artisanat.

L’histoire de la municipalité débute en 1823, avec la proclamation du canton de Blandford (auparavant, seuls les trappeurs et les bandes indiennes sillonnaient ce territoire compris entre les Seigneuries de Lévrard et de Gentilly d’une part et la rivière Bécancour d’autre part), mas le peuplement du territoire ne commence que vers la fin du XIXe siècle avec l’établissement, en 1896, d’un campement des constructeurs du chemin de fer. Un premier bureau de poste y est alors ouvert qu’on baptise Park Moose. En 1898, la mission catholique de Saint-Joseph-de-Moose-Park y est ouverte.

En 1904, le bureau de poste prend le nom de Manseau en l’honneur de l’abbé Martial Manseau, fondateur et premier curé de la paroisse Saint-Joseph-de-Blandford.

L’année 1907 voit l’ouverture d’un chemin reliant Manseau à Sainte-Sophie-de-Lévrard, longtemps retardé à cause de la méfiance des gens de Sainte-Sophie qui craignaient que le développement ne se fasse à Manseau à cause de la voie ferrée. En même temps, une première ligne de téléphone construite par Albert Daigle relie aussi les deux paroisses. En 1911, Alcide Savoie construira une deuxième ligne de téléphone vers Notre-Dame-de-Lourdes mais le nombre des utilisateurs des deux lignes reste étonnamment faible: seulement 3 abonnés après plusieurs années. Bref, lentement mais sûrement, Manseau rompt son isolement de station forestière et commence à tisser des liens régionaux avec les autres paroisses.

Ensuite, en 1909, la municipalité de la paroisse de Saint-Joseph-de-Blandford est constituée en en 1922, la municipalité du village de Manseau se détache de cette paroisse.

Il faut souligner l’établissement à Manseau, en 1917, d’une manufacture de traitement de mica, la Mica Works Co. Le minerai de mica se divise facilement en lamelles ou feuillets minces utiles à l’industrie mais ce travail doit être fait à la main. Doté de propriétés isolantes et résistant à la chaleur, le mica se prêtait bien à la fabrication de pièces d’équipement et de produits reliés à l’électricité. Située sur la rue St-Georges, cette manufacture utilisait surtout de la main d’oeuvre féminine.

Le village de Manseau et le rang d’En-Bas disposent de l’électricité depuis 1937 mais pas les autres rangs, qui durent attendre plusieurs années avant d »avoir accès à ce service. Ce n’est qu’en 1948 que l’électricité sera installée dans le rang d’En-Haut (l’électrification de ce rang sera achevée vers 1951, mais à cet endroit, la ferme de Charles St-Pierre disposait de courant électrique grâce à une éolienne installée plusieurs années auparavant par M. Jean-Marie St-Pierre. L’éolienne servait à recharger des batteries qui fournissaient le courant aux ampoules et accessoires électriques).

Dans les années 1950, Manseau connaît un essor considérable, relié à la prospérité économique retrouvée dans le monde au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Le nombre d’habitants, à peu près stable à 1,200 depuis les années 1930, recommence à croître pour dépasser les 1,400 âmes. Cette vitalité se traduit par la création d’organismes à caractère socio-culturel et économique qui témoignent de la volonté de la population de favoriser son développement pour le bénéfice de tous.

C’est en 1997 que les deux municipalités se regroupent après de longues années de séparation et la nouvelle municipalité adopte le nom de Manseau.

Pour en apprendre plus sur l’histoire de Manseau, visitez les pages de la Chronique de Manseau (rédigée par Gaétan Soucy et mise en ligne par Raymonde Grondin). Mais attention! Une fois vous commencez à lire ces dizaines de pages, il vous sera impossible de vous arrêter et toute l’histoire passionnée de Manseau, du Québec, du Canada et de toute la civilisation humaine défilera devant vos yeux témoignant d’un fait inattendu et pourtant simple : l’histoire d’un petit village est intimement reliée à l’histoire de notre monde : La Chronique de Manseau au complet (lecture obligatoire, on dirait).

Sillonné de sentiers balisés pour les véhicules tout terrain et les motoneiges, le territoire se trouve ainsi facilement accessible pour quiconque veut profiter du grand air et de la nature. L’ensemble constitue donc un territoire environnemental des plus intéressant.

La municipalité compte plus de 50 entreprises  transigeant tout autant au niveau local que régional, national et même international. On y retrouve plusieurs producteurs agricoles oeuvrant dans des domaines aussi variés que le lait, les bovins de boucherie, les caprins ainsi que les produits maraîchers, tel le bleuet et des plantations de conifères. En fait, plus d’une centaine de propriétaires terriens d’ici détiennent un statut de producteur forestier.

Fait remarquable, la région présente de grandes surfaces favorables à la culture de la canneberge et, depuis quelques années, plusieurs terres ont été valorisées par la production à grande échelle de ce petit fruit et ce, par plusieurs entreprises dont Les Canneberges d’Or inc., Les canneberges Demco inc., Pampev inc.

C’est à Manseau que se situe Canneberges Atoka, l’un des plus importants transformateurs de produits industriels à base de canneberges au Canada. Cette entreprise est connue par sa devise savoureusement rouge. L’entreprise compte cinq lignes de transformation, trois unités de congélation et un laboratoire à la fine pointe de la technologie.

Au plan régional, le Garage Gaston Soucy inc. dessert les agriculteurs de plusieurs municipalités environnantes pour tout ce qui touche la vente, l’entretien et la réparation de machineries agricoles. L’entreprise Gestion J. Claude Soucy inc., quant à elle, assure le service ambulancier de toute la partie est (et même davantage) du territoire desservi par le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Bécancour, Nicolet-Yamaska et, offre des services de  maison funéraire à la majorité des localités avoisinantes. Abattoir Manseau inc., pour sa part, reçoit un éventail diversifié d’animaux pour abattage et débitage (bœufs, porcs, chèvres, animaux sauvages, etc.) et peut même, sur demande, effectuer l’abattage halal (rite musulman).

Parmi les entreprises traitant au niveau international, on retrouve également Machinerie Dubois inc., une entreprise spécialisée dans la conception, la fabrication et la réparation de machineries agricoles, résidentielles et industrielles; Savoie inc. qui effectue du transport routier général et spécialisé à travers le Canada et les États-Unis et, Abitibi Bowater, un moulin de préparation de bois en transit. Congébec inc. va de l’avant avec l’installation d’un congélateur de grande dimension.

Toutes ces entreprises génératrices d’emplois de qualité contribuent, de par leur importance, à l’amélioration des conditions d’emploi au niveau local. Et, de ce fait, Manseau est dorénavant reconnue comme un endroit qui peut non seulement offrir mais aussi attirer une main-d’œuvre qualifiée.

Rappellerons qu’à la ferme Napoléon a eu lieu, en 1970, le premier festival de musique pop du Québec, organisé par Woods Productions.

On peut se rendre à Manseau en empruntant l’autoroute 20 (autoroute Jean-Lesage, sortie 243). La ville de Québec est située à 80 kilomètres, tout comme Trois-Rivières. La distance entre Manseau et Victoriaville est de 50 kilomètres.

Coordonnées de la municipalité de Manseau :

200, rue Roux
Manseau
G0X 1V0

Téléphone : 819 356-2450

Site Web de Manseau :

Église paroissiale de Manseau

Église paroissiale de Manseau

Église paroissiale de Manseau vers 1910

À lire également :

1 commentaire

  1. andré savoie 819 477 1516

    2015/04/18 at 12:26

    Votre histoire est extraordinairement incomplète sur Manseau, en particulier pour le rôle D’Alcide Savoie qui a fondé le moulin à scie et fait vivre Manseau pendant des décennies . Par ailleurs, je vous signale que la merveilleuse histoire de Manseau de monsieur Soucy n’est plus disponible actuellement

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>