Villes et villages

L’Islet

L’Islet

L’Islet

L’Islet se situe entre Cap-Saint-Ignace et Saint-Jean-Port-Joli, à environ 100 kilomètres à l’Ouest de Rivière-du-Loup et à une heure de Québec dans la région de Chaudière-Appalaches, faisant partie de la MRC de L’Islet.

Le territoire de la municipalité de L’Islet s’étire sur une superficie de près de 120 kilomètres carrés de terres fermes et de 177 kilomètres carrés au total.

Aujourd’hui, L’Islet compte une population qui approche les quatre mille L’Isletoises et L’Isletois, dont l’âge moyen est de près de 42 ans.

L’Islet est né en 1677, quand des seigneuries de L’Islet-Saint-Jean et de Bonsecours sont créées. Deux siècles plus tard, la municipalité de Notre-Dame-de-Bonsecours naît. Après une série de changements administratifs, L’Islet devient une municipalité, dont la constitution civile date de 2000.

Aujourd’hui, trois paroisses se retrouvent sur le territoire de L’Islet, soit Notre-Dame-de-Bonsecours, Saint-Eugène et Sacré-Coeur.

L’économie de L’Islet est caractérisée par la présence d’industries de renommée qui offrent plus de mille emplois dans les secteurs de l’ameublement résidentiel, commerciaux, des établissements de santé, de la métallurgie et celui de la fonderie.

L’agriculture est également développée à L’Islet, regroupant plus de soixante-dix exploitations agricoles. Le secteur tertiaire est également très actif.

L’Islet est également un grand lieu touristique. Les visiteurs bénéficient de nombreuses possibilités d’accueil avec des gîtes, auberges, hôtels et campings.

De plus, L’Islet offre plusieurs attraits de premier ordre, tels que le Musée maritime du Québec, le mont du Pain-de-Sucre qui puise son nom des nombreuses cabanes à sucre qu’il abrite, un grand nombre de bâtiments classés patrimoines nationaux. L’église Notre-Dame-de-Bonsecours avec une mosaïque qui est une des plus importantes de l’histoire de l’architecture du Québec, la chapelle de bois Saint-Joseph, érigée en 1834, la Salle des Habitants de L’Islet-sur-Mer – un magnifique bâtiment recouvert de bois, avec un toit à quatre versants, l’église Saint-Eugène et celle du Sacré-Cœur.

Le musée maritime a choisi L’Islet pour siège, puisque la localité  a connu dans le passé une activité maritime intense par la présence de nombreux navigateurs, dont le célèbre capitaine Bernier. L’Islet longe le fleuve, alors pas étonnant qu’il ait fourni quelque deux cents capitaines et pilotes à la marine marchande.

D’ailleurs, L’Islet a été surnommé à juste titre patrie des marins.

Pour communiquer avec la municipalité pour obtenir plus d’informations sur la possibilité de s’installer dans cette municipalité, vous pouvez écrire ou appeler à :

284, boulevard Nilus-Leclerc
L’Islet
G0R 2C0

Téléphone : 418-247 3060

Site internet : www.lislet.com – c’est un site Web exemplaire. Tout y est parfait, d’une navigation facile (mais ils ont le pied marin!) jusqu’aux renseignements concrets et forts utiles, sans oublier la présentation de quelques extraits de légendes locales et une invitation à se procurer le livre… ça vaut la peine.

Musée maritime

Musée maritime

Pavillon principal du Musée maritime. Source de l’image : Claude Boucher

Voir aussi :

2 Comments

  1. Harold Blainey

    2011/06/23 at 3:24

    Une belle petite ville sur les bord du fleuve St-Laurent
    L’Église est historique j’aime la visité dans mes vacances
    Derrière la ville les montagne une campagne a vous coupé le souffle.
    Une ville avec beaucoup d’histoire maritime, ses sculpteurs sur bois, ses gens agréable et généreux a visité

  2. Pingback: Les ANIMAUX et leurs MESSAGES » Archives du Blog » La Légende du cheval noir de l’Islet

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>