Villes et villages

Lac-Tremblant-Nord

Lac-Tremblant-Nord

Municipalité de Lac-Tremblant-Nord

Située dans la région administrative des Laurentides et faisant partie de la Municipalité régionale de comté des Laurentides, la municipalité de Lac-Tremblant-Nord regroupe moins d’une cinquantaine de Nord-Tremblantoises et Nord-Tremblantois. La superficie totale de la municipalité est d’environ 28 kilomètres carrés.

Le nom de cette municipalité laurenitidienne créée en 1915 par le détachement du canton de Joly et constituée officiellement le 1er janvier 2006 voisine de celle de Labelle, du territoire de laquelle elle a été détachée, repose sur une croyance populaire, partagée anciennement par les Amérindiens. On croyait percevoir des bruits sourds à la base d’une montagne du territoire, celle-ci semblant trembler, de telle sorte qu’elle a reçu la dénomination de Mont Tremblant ou Montagne Tremblante, laquelle a été tout naturellement transférée au lac situé à proximité. Celui-ci occupe, par ailleurs, une bonne portion du territoire. Les Nord-Tremblantois permanents, au nombre de trois en 1992, occupent la moins populeuse des municipalités de la région touristique des Laurentides. Plusieurs municipalités québécoises ont été créées pour des fins touristiques, en égard aux paysages, aux plans d’eau, à la végétation qui les entourent (Lac-Delage, Estérel, Lac-Saint-Joseph, etc.) et celles-ci voient leur population fluctuer au gré de la présence des estivants.

Historiquement, les historiens sont d’avis que les humains venus de Sibérie par le détroit de Béring son installés dans la région du mont Tremblant il y a environ 8 mille ans, mais la colonisation de la région du mont Tremblant débute au milieu du XIXe siècle. En 1892, le chemin de fer de la Montreal and Occidental relie cette région à Montréal et par la suite, en 1894, le Parc de la Montagne-Tremblante est créé. Déjà au moment de sa fondation, ce parc, d’une superficie de 1 490 kilomètres carrés, comptait 405 lacs, 7 rivières et de nombreux ruisseaux. L’année suivante, la station de sports d’hiver au bord du lac Mercier est ouverte.

Le 20 juin 2004, un référendum sur le démembrement de la ville de Mont-Tremblant se tient. Lac-Tremblant-Nord obtient sa séparation de Mont-Tremblant et le 1 janvier 2006, la municipalité de Lac-Tremblant-Nord retrouve son statut de municipalité indépendante.

On trouve deux marinas sur le territoire de la municipalité : Marina du Lac Tremblant et Marina du Lac Bibite. Les marinas sont administrées par PLTN qui est un organisme à but non lucratif, créé et géré par des membres bénévoles de la communauté qui ont pour but de conserver l’intégrité environnementale de la région et pour les générations futures.

La municipalité de Lac-Tremblant-Nord étant liée à l’agglomération de la ville de Mont-Tremblant, ses résidents ont droit à certains privilèges de loisir de la ville de Mont-Tremblant au moyen de la carte Vivre Mont-Tremblant / Lac-Tremblant-Nord.

Lac Bibite

Devant le grand nombre de moustiques qui infestaient la région de cette petite nappe d’eau du canton de Joly, provoquant même la mort de quelques-uns des premiers habitants de ce coin de pays vers la fin du XIXe siècle, on lui a donné ce nom qui désigne familièrement tout genre d’insectes. Le lac Bibite est situé à environ 15 kilomètres au nord-ouest de la ville de Saint-Jovite et à l’est de la rivière Rouge. Il alimente le lac Tremblant, tout près du mont du même nom. Le québécisme bibite (ou bebite, bébite, bibitte) peut aussi désigner tout objet grouillant ou complexe.

Coordonnées de Lac-Tremblant-Nord :

1984, chemin du Village
Mont-Tremblant
J8E 1K4

Téléphone : 819 425-8154.

Site Web de Lac-Tremblant-Nord : lac-tremblant-nord.qc.ca.

Lac Bibite. Source de la photographie : Site Internet de Lac-Tremblant-Nord. Photographe Laurie Ann Quigley.
Lac Bibite. Source de la photographie : Site Internet de Lac-Tremblant-Nord. Photographe Laurie Ann Quigley.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *