Villes et villages

Lac-Saguay

Lac-Saguay

Lac-Saguay

Au pays du grand six pieds

Le village de Lac-Saguay fait partie de la municipalité régionale de comte Antoine-Labelle (région administrative des Laurentides) et compte une population de 500 Lac-Saguayennes et Lac-Saguayens. La municipalité se déploie sur176 kilomètres carrés.

Le nom du lac vient du mot algonquin sagwa, qui veut dire déboucher, verser ou encore tête d’eau.

Le village naît à l’aube du XXe siècle, quand avec l’extension de la ligne de chemin de fer jusqu’à Nominingue en 1904 et au terminus de Mont-Laurier en 1909, la colonisation du Nord prend de l’ampleur et le territoire du canton Boyer est peu à peu colonisé.

Les premiers colons arrivent avec l’ouverture du chemin Gouin en 1905 qui relie Nominingue à Ferme-Neuve en passant par Lac-Saguay et la chute Victoria. À l’époque M. Calixte Constantineau achète plusieurs lots et construit une pension près du lac Saguay. Il est suivi d’autres familles qui défrichent les abords des lacs Saguay et Allard. Deux nouveaux arrivants, Miquelon et Painchaud, construisent leur moulin à scie.

Sur le territoire du canton Boyer les paroisses de Hébert, Bédard et Terre-Haute qui formeront plus tard la municipalité de Lac-Saguay. En 1908, Ernest Gauthier ouvre le premier bureau de poste et est le barbier du coin.

Après la Première guerre mondiale, la région des Laurentides connaît un accroissement démographique supérieur à la moyenne québécoise; mais le comté de Labelle demeure peu peuplé. Contrairement aux municipalités situées plus au sud qui ont su tirer parti du boom de 1920 à pr1940 dans la pratique du ski, notamment Mont-Tremblant et Saint-Sauveur, la municipalité de Lac-Saguay, malgré son emplacement sur la route 11 et sa proximité au chemin de fer, tarde à développer son industrie touristique qui présente pourtant de belles possibilités, même si une nouvelle route y est ouverte.

Après la Deuxième guerre mondiale la population de Lac Saguay descend à 40 habitants. C’est au milieu des années 1950 qu’on connaît un boom démographique incroyable dû au développement du tourisme et à la construction du centre hospitalier de l’Annonciation. À l’époque, les deux hôtels du village sont bondés durant l’été et pendant la chasse : l’hôtel La Tour Joyeuse et l’Auberge du Painchaud (le premier brûlera au début des années 1960 et le second en 1986).

lac saguay

Lac Saguay. Source de la photo : Lac Saguay

D’ailleurs, les carrières de granit de Guénette et la foresterie offrent des possibilités d’emploi pour les gens de ce coin du pays, ainsi la région est repeuplée.

Aujourd’hui, le village, c’est une halte incontournable séduisante pour quiconque visite les Hautes-Laurentides, que ce soit pour les promenades en sentier dans des milieux regorgeant d’attraits naturels, pour la pêche ou pour la baignade.

Le P’tit Train du Nord borde le village où hébergement et restauration satisferont les plus exigeants. L’hiver, sur le parcours du P’tit Train du Nord, Lac-Saguay vous offre des pistes de motoneige superbement entretenues. L’été, saison des cyclistes, roulez doucement dans un environnement d’une beauté parfaite.

La plage municipale de sable fin, lovée au creux des montagnes et offrant un panorama sur une nature encore vierge, est un endroit de prédilection en saison chaude.

Au parc municipal Georges-Painchaud, vous pouvez faire une halte et pique-niquer tout en admirant une sculpture de Roger Langevin « Le grand six pieds ». Le premier barrage de Lac-Saguay est situé à côté du parc et un accès pour la mise à l’eau des embarcations y est aménagé.

Le Circuit des Légendes laissera un souvenir impérissable. En le parcourant vous découvrirez une oeuvre collective où l’homme, l’animal et la nature s’allient pour vous projeter dans un imaginaire fabuleux. Il s’agit de neuf légendes originales, créées par Bernard Assiniwi, Claude Gauthier, Jean-Claude Germain, Mrg Jean Gratton, Roger Langevin, Gérald Larose, Francine Ouellette, Hélène Pednault et Louise Simard. Les légendes sont présentées sur des panneaux et viennent doter d’une dimension fantastique des sites déjà riches en valeurs culturelles et patrimoniales.

Le lac Saguay et le lac Allard, endroits de prédilection pour les amateurs de pêche, abondent de brochets, maskinongés, truites moulacs et mouchetées.

passerelle

La tourbière Saguay. Source de la photo : Lac Saguay

Le belvédère de Lac Saguay mérite un détour. Ce site avec aires de repos se situe au milieu d’une érablière offrant une vue panoramique.
Située près du chemin Beaulieu, la tourbière Saguay est un autre attrait du village. C’est un site aménagé avec un sentier et des passerelles pour l’observation des oiseaux et de plantes carnivores entre autres, agrémenté de panneaux d’interprétation. Bienvenue aux ornithologues.

En bordure du parc linéaire P’tit Train du Nord, on peut parcourir les sentiers du boisé Joseph Gauthier. Les passerelles ont été construites dans un décor exceptionnel pour aider les visiteurs à admirer marais, rivières et cascades, nichoirs pour perdrix, abris pour les lièvres et les arbres plus que centenaires. Il y a des sentiers de vélo de montagne et de ski de fond, aussi que des sites de camping rustique.

Sur la vieille route 11, ancien chemin de colonisation, vous aurez la possibilité de voir de très vieilles maisons. Le chemin Gouin est la continuité de la vieille route 11. Ce trajet vous permettra de vous rendre à Nominingue par l’arrière-pays. Cette route était le chemin de colonisation et il était la seule voie de communication entre les deux cantons de Loranger et de Boyer.

Quant à la motoneige, le Club Quad Hauts-Sommets a aménagé les sentiers des secteurs de L’Ascension, Sainte-Anne-du-Lac, Ferme-Neuve, Chute St-Philippe, Nominingue et Lac-Saguay.

Coordonnées de Lac-Saguay :

257A, route 117
Lac-Saguay
J0W 1L0

Téléphone : 819 278-3972

Site Web de Lac-Saguay  :  www.lacsaguay.qc.ca

six grands pieds

Le Grand Six Pieds de Roger Langevin. Source de la photographie : Lac Saguay

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>