Les eaux du Québec

Lac Nigault

Lac Nigault

Lac Nigault et Territoire Non Organisé de Lac Nigault

Lac Nigault est un Territoire Non Organisé (TNO) qui fait partie de la Municipalité régionale de comté de Pontiac dans la région administrative de l’Outaoauis. Cette vaste municipalité recouvre plus de 9 872 kilomètres carrées et est comparable en superficie à tels pays comme le Liban ou le Chypre, mais sa population permanente est d’environ cinq personnes. La municipalité se retrouve à envrion 75 kilomètres au nord de l’île aux Allumettes. Elle se situe à plus de 300 mètres d’altitude, à l’ouest de la rivière Coulonge, à une soiixantaine de kilomètres au nord-est de la municipalité de Rapides-des-Joachim.

Le nom de la municipalité est l’un des noms très rares au Québec d’origine hini, le terme nilgaut ou nilgai en anglais désignant l’antilope d’Asie à cornes courtes, la plus grande de taille en Inde. On ignore pourquoi ce terme a été officiellement introduit dans la toponymie québécoise (probablement sous l’initiative d’un chasseur ou homme d’affaires d’origine anglaise), mais le terme a été officialisé en 1935, remplaçant alors Lac à l’Orignal. D’abord le gentilé Nigault utilisé pour le lac, il a servi par;a suite à désigner le TNO.

Le lac Nigault est situé approximativement au centre du TNO. Cette nappe d’eau est d’environ 9 kilomètres de longueur et de quelques kilomètres de largeur. Les eaux du lac se déchargent dans la rivière Noire, par un ruissea portant le nom du ruisseau Nigault qui est d’une longueur de six kilomètres.

Le territoire de Lac Nigault comprend les cantons suivants: Aberford, Auray, Bourgogne, Croisille, Dulhut, Brie, Gillies, Dontenwill, Rhé, Perche, Poitou, Anjou, Forant, La Tourette, Rannie, Provence, Marche, Rochefort, Gascogne, Flandre, Lorraine, Lyonnais, La Rochelle, Saintes, Saint-Malo, Saint-Pons, Esgriselles, Nivernais, Trouvé. Tous ces toponymes rappelent des villes ou régions de France, à l’exception du nom d’Aberford qui est d’origine anglaise.

Le canton d’Aberford longe le lac Holden, élargissement de la rivière des Outaouais. La rivière Dumoine, dont l’embouchure depasse la limite orientale de ce territoire au sud-est, recueille les eaux de la rivière Fildegrand. Entre ces deux cours d’eau, plusieurs autres lacs s’échelonnent en respectant assez bien la direction du nord-est vers le sud-ouest, tandis qu’au sud de la rivière Fildegrand, une foule de lacs minuscules criblent ce terrain très peu habité. Le nom de Canton Aberford, le seul à nom anglais sur le territoire du TNO de Lac-Nigault, est un nom emprunté à celui d’un village de Yorkshire sité à l’est de Leeds, en Angleterre, à l’instare d’autres noms de cantons de l’Outaouais qui proviennent de ce comté anglais (tels Hull ou Masham). Ce nom paraît sur la carte de Gale et Duberger, dressée en 1795, mais il a été proclamé officiellement en 1869.

Lac Nigault

Lac Nigault et le territoire du TNO du même nom. Source de l’image : Cartes Google.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *