Villes et villages

La Patrie

La Patrie

La Patrie

Au sud-est du Québec, à cent cinquante kilomètres de Montréal, au milieu des forêts de la région administrative de l’Estrie (Cantons de l’Est), existe un village du nom de La Patrie, qui fait partie de la municipalité régionale du comté du Haut-Saint-François. Le village s’étend sur près de 207 km carrés et compte un peu plus de 800 habitants.

Le village est facilement accessible par l’autoroute 10 et un réseau routier bien développé assure des communications avec toutes les régions du Québec. De plus, le village se trouve tout près de la frontière avec les États-Unis ce qui assure un accès au marché américain.

Ce coin calme et prospère se distingue par la beauté de ses terres. Le relief de la zone est accidenté et montagneux, formé par l’imposant mont Mégantic et par les montagnes Blanches, parsemé également de vallées formées par les rivières Saint-François, Eaton et au Saumon.

L’agriculture a été et demeure une activité prépondérante pour le développement du village, il y a plusieurs fermes, de plus, la forêt couvre une grande partie du territoire, étant une ressource très importante et engendrant de nombreux emplois.

L’érection canonique de la paroisse date de 1878 et sa fondation est le résultat d’une colonisation en vertu de la Loi de Rapatriement de 1875.

Le nom de «La Patrie» a été donné au village parce que l’un des premiers colons rapatriés des États-Unis l’avait choisi pour désigner sa nouvelle résidence.

On peut voir encore aujourd’hui l’influence anglo-saxonne sur les maisons et les églises, et certains bâtiments sont classés monuments historiques. Tel est le cas du Musée Église Saint-Pierre de La Patrie, une église de style gothique. Cette église de pierre a été construite en 1907. L’édifice prend la forme d’une croix latine avec des bas-côtés, un choeur en saillie, et une abside en hémicycle. Son architecture extérieure est inspirée des lignes romanes.

Dans toute la région entre Scotstown et Chartierville, on note la présence de nombreuses fermes, surtout laitières, d’une scierie et de quelques entreprises vouées à la transformation.

Le petit atelier de lutherie fondé à La Patrie en 1982 s’est transformé avec les années en une véritable communauté d’artisans. Aujourd’hui, le village de La Patrie accueille plus de 200 artisans spécialisés dans la fabrication de guitares. En l’honneur du village, une gamme de guitares classiques qui y ont été créées, portent son nom. L’Usine Guitabec, connue à travers le monde, fabrique des guitares haut de gamme très populaires chez les musiciens du Québec et d’ailleurs.

La Patrie

La Patrie

Source de la photographie de l’église : collections.ic.gc.ca/hsf/museeeglise1.html

D’autre part, La patrie doit sa renommée à des trappistes qui voulaient établir un monastère dans le regn Bethléem, mais en vain.

Dans ce village existe un orgue, unique au Québec, construit à Toronto en 1878. Il a séjourné pendant plusieurs années dans une église à Halifax, en Nouvelle-Écosse, puis, en 1913, il fut transporté jusqu’au village de La Patrie. Ce magnifique instrument a été restauré par la communauté pour le plus grand plaisir des mélomanes et des amoureux du patrimoine historique.

Les coordonnées de La Patrie :

18, rue Chartier
La Patrie
J0B 1Y0

Téléphone : 819 560-8535

3 Comments

  1. Ghyslaine Laventure

    2011/03/11 at 7:37

    Le numéro de téléphone affiché n’est pas bon.

    Lors d’appel il nous donne l’opérateur nous donne le 819-888-2809 qui n’est pas bon également. Par la suite, il nous donne le 819-888-0037. Il y a un répondeur mais on ne répond pas que c’est la municipalité ?????

    Comment pouvons-nous vous joindre.

  2. admin

    2011/03/12 at 2:58

    Le nouveau numéro de la municipalité : 819 560-8535

    On va changer le numéro dans le texte, désolé pour la confusion.

  3. Mireille Forget

    2012/10/05 at 3:12

    Bonjour,

    Mon père est natif de La Patrie, le 24 février 1909.
    Ses parents aussi. Je crois qu’ils revenaient des États-Unis, dans la région de Nashua sur l’I93, entre Lowell et Manchester, un peu au nord de Boston.

    J’aimerais en apprendre sur l’histoire locale. Y a-t-il une société d’histoire ou de généalogie dans la région ? Un centre d’archives ? Où pouvez-vous me mettre en contact avec quelqu’un qui saurait ?

    Au plaisir d’en apprendre plus sur votre coin de pays qui est aussi celui de ma famille.

    Mireille Forget
    418 354-2257

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>