Villes et villages

Kipawa

Kipawa

Municipalité de Kipawa

La municipalité de Kipawa se trouve dans le secteur sud de la MRC de Témiscamingue, dans la région administrative de l’Abitibi-Témiscamingue.

Kipawa recouvre une superficie de près de 37 kilomètres carrés. La municipalité est formée de deux agglomérations urbaines, soit le Tee Lake et le Kipawa. On soupçonne que le secteur de Tee Lake est situé près du Lac Tee, et que le secteur de Kipawa se dresse sur les rives du lac Kipawa (le lac Kipawa est l’un des principaux plans d’eau du bassin de l’Outaouais).

Quoi qu’il en soit, plus de 500 Kipawais et Kipawaises habitent sur ces terres. Notons en passant que les habitants de cette municipalité possèdent à la fois un gentilé en français, Kipawais, et en algonquin, Kipawawini (peuple du lac fermé.)

Le territoire a d’abord été habité par des Algonquins qui s’établièrent sur les rives du lac Kipawa, à priximité du ruisseau Gordon, face à la baie des Anglais. C’est la Compagnie de la Baie d’Hudson qui fut la première à s’installer dans les environs de Kipawa vers les années 1850. L’industrie forestière est donc au cœur des activités économiques de la région. On dénombre à l’époque une vingtaine de compagnies forestières autour du lac Kipawa qui se sont multipliées avec l’arrivée du chemin de fer dans les années 1880.

Kipawa devient une municipalité en 1985. Le nom du village, d’origine amérindienne, signifie «eau fermée» en algonquin.

En fait, historiquement ke nom Kipawa a d’abord servi à identifier le territoire du bassin hydrographique du lac Kipawa, au Témiscamingue, puis un bureau de poste ouvert en 1878 et une gare signalée en 1916 par James White sous les dénominations anglaises de Kipawa Station et de Kipawa Junction.

Depuis 1985, le mot Kipawa désigne cette municipalité, près de Témisaming, au nord-est de laquelle la municipalité est située.

On trouve une dizaine d’entreprises établies à Kipawa, dont une industrie manufacturière, des commerces et des entreprises de services ainsi que deux propriétaires de lots forestiers privés.

Ce territoire privilégié jouxte une réserve, devenue une zone d’exploitation contrôle (ZEC) de plus de 4600 kilomètres carrés, située à très peu de distance de la réserve indienne de Kebaowek.

Le barrage de Kipawa, construit pour fournir de l’électricité à l’usine et à la ville de Témiscaming, se trouve à l’embouchure du ruisseau Gordon, à proximité de la municipalité de Kipawa.

La municipalité de Kipawa attire chaque année de nombreux fervents de la chasse et de la pêche.

Les touristes peuvent visiter l’usine de sciage et déroulage de la Commonwealth Plywood ou encore pratiquer la chasse et la pêche dans les forêts et sur les plans d’eau de la région. On compte sur le territoire de Kipawa et dans les environs pas moins de 16 pourvoiries. Mais les amateurs de vélo, de VTT, de canot, de kayak, d’équitation, de ski de fond, de raquette et de motoneige sont aussi les bienvenus.

La municipalité de Kipawa entretient de très bonnes relations avec la communauté autochtone d’Eagle Village, enclavée sur son territoire. Les deux communautés développent des services en commun et se retrouvent lors des fêtes populaires des environs.

On accède à Kipawa par le chemin Kipawa qui se joint à la route nationale 101 près de la ville de Témiscaming.

Notons aussi que la ZEC Kipawa qui entoure le lac Kipawa fut d’abord créée en réserve de chasse et de pêche, en 1950, avec un territoire de 4636 kilomètres carrés. On y accède par le hameau de Laniel, au nord, ou pour la municipalité de Kipawa, au sud.

Coordonnées de la municipalité de Kipawa :

15, rue Principale Kipawa
J0Z 2H0

Téléphone : 819 627 3500

Site internet de Kipawa : kipawa.ca

Kipawa

Bouchers, Kipawa. Source de l’image : Site Web de Kipawa

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *