Villes et villages

Ivry-sur-le-Lac

Ivry-sur-le-Lac

Municipalité d’Ivry-sur-le-Lac

Ivry-sur-le-Lac est une municipalité de la région administrative des Laurentides qui fait partie de la MRC des Laurentides. Le vaste territoire de la municipalité est connu comme le Cœur-des-Laurentides.

Ivry-sur-le-Lac est peuplée par 400 Ivryennes et Ivryens. Sa superficie est de 31 kilomètres carrés. Il y a des lacs, des montagnes et des vallées enchantées où habitent des elfes et des gnomes.

La municipalité a emprunté son nom au vicomte Raoul Ogier d’Ivry, originaire du Mans, en France. Il y a établi sa résidence vers 1892, mais les premiers colons viennent y habiter dès 1852. M. le vicomte a baptisé l’endroit Lac-Manitou, en raison du lac du même nom, mais les résidents ont décidé d’éterniser son nom dans l’appellation du village en 1912, quand la municipalité d’Ivry-sur-le-Lac a été constituée civilement.

Les terres d’Ivry sont fertiles, mais ce village du cœur des Laurentides se distingue par son importance comme lieu de villégiature, très prisé par les Québécois. Aujourd’hui, les forêts recouvrent la plus grande partie du territoire de la municipalité. On y voit de nombreux chalets qui baignent dans un environnement enchanteur, formé par les lacs d’Ivry, ses montagnes et ses vallées.

Coordonnées d’Ivry-sur-le-Lac :

601, chemin de la Gare
Ivry-sur-le-Lac
J8C 2Z8

Téléphone : 819 321 2332

Site internet d’Ivry-sur-le-Lac : Ivry-sur-le-lac.qc.ca

Ivry-sur-le-Lac – Ivry-sur-Seine

La beauté du paysage et la tranquilité des lieux qui caractérisent les berges du lac Manitou, dans la région des Laurentides, attirèrent les amateurs de villégiature dès le milieu du XIXe siècle. Dans un ouvrage portant sur la colonisation du nord de Montréal, publié en 1896, Benjamin-Antoine Testard de Montigny considréatit ce plan d’eau, qu’il appelait Lac Morin, « ravissant », parce que parsemé d’îles verdoyantes. Ses eaux limpides regorgeaient de poissons, notamment de truites saumonées et de carpes. L’exploitation du territoire le bordant, alors partie intégrante de la paroisse de Sainte-Agathe-des-Monts, était commencée puisque l’on y trouvait déjà un domaine agricole, propriété de Pierre Bohémier. Ce dernier le céda à son oncle Testard de Montigny qui, en 1891, malgré son vif désir de ce retirer dans un endroit aussi enchanteur, le vendit à la comptess Ogier d’Ivry.

Cette dame de la noblesse française, habitant la ville du Mans, dans la Sarthe, voulait y installer son fils, le vicomte Raoul Ogier, dont le dernier nom, auquel on ajouta sur-le-Lac, fut choisi pour identifier, en 1912, une nouvelle municipalité, dans le canton de Beresford. La municipalité d’Ivry-sur-le-Lac, couvrant un territoire de 31 km2 autour du lac Manitout, est située à quelques kilomètres à l’ouest de la ville de Sainte-Agathe-des-Monts et à une soixantaine de kilomètres au nord-ouest de Montréal. On y trouve un lieu-dit qui porte également le nom d’Ivry tout court et un centre de villégiature connu sous le nom d’Ivry-Nord parce que se trouvant sur la rive septentrionale du lac.

En 1902, près du lac, Raoul Ogier d’Ivry avait fait construire une vaste résidence qui devint, quatre ans plus tard, le siège permanent du club Manitou, cercle fermé regoupant des gens forntués, voire des millionnaires, de la région montréalaise. À la même époque, on exploitait, dans son sous-sol, une mine de titane qui devait cesser ses activités en 1922. De nos jours, Ivry-sur-Lac, qui compte 300 habitants, conserve toujours sa vocation touristique et de villégiature. En France, il existe quatre communes dénommées Ivry, dont Ivry-sur-Seine, vraisemblablement la terre que possédait la famille Ogier avant 1789. Les 60 000 Ivryiens d’aujourd’hui habitent un chef-lieu de canton, situé dans le Val-de-Marne, immédiatement au sud-est de Paris, au confluent de la Marne et de la Seine.

Il s’agit d’un centre industriel et commercial dont le nom, attesté sous la forme latinisée Ivriaco en 996, est tiré du mot gaulois eburo désignant l’if, avec le suffixe -acum. Au XVIIe siècle, un maître-chapelier ouevrant à Paris, Louis d’Ivry, fut l’un des memebres de la Compagnie des Cent-Associés, créée en 1627 par le cardinal de Richelieu afin de veiller à la colonisation et au développemnt éconimique de la Nouvelle-France.

Ivry sur le Lac

Le village d’Ivry-sur-le-Lac au début du XXe siècle. Photo du domaine public

1 Comment

  1. Pingback: laurentides » Twitter Trends

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *