Villes et villages

Howick

Howick

Howick

Constituée en 1915, la municipalité de Howick fait partie de la municipalité régionale de comté du Haut-Saint-Laurent, située dans la région administrative de la Montérégie. Cette petite municipalité ne regroupe qu’environ 600 Hovickoises et Howickois qui occupent un minuscule territoire d’un kilomètre carré. En fait, Howick est un centre urbain dont le territoire est circonscrit par celui de la municipalité de Très-Saint-Sacrement.

Le nom de Howick fut assigné au bureau de poste, ouvert 1851 pour desservir un hameau, fondé par des immigrants venus des États-Unis. Cependant, le petit village y existait depuis la fin du XVIII siècle et était connu sous le nom de George’s Mill, car George Ellice, nommé ainsi en l’honneur de George, fils du seigneur de Beauharnois Alexandre Ellice. M. George Ellice y construisit un moulin en 1804. Par la suite, vers 1833, les anglophones appelaient son village Howick Village et les francophones, Village de La Fourche en raison de sa position géographique à la confluence de la rivière Châteauguay et de la rivière des Anglais.

L’appellation honore Henry George Grey, vicomte Howick (1802-1894), parlementaire britannique et secrétaire d’État à la guerre et aux colonies britanniques de 1846 à 1852. M. Howick fut un partisan du gouvernement responsable dans les colonies et il prôna la nomination de Lord Elgin au titre de gouverneur général du Canada-Uni.

Les premiers colons, venus des États-Unis à la recherche de terres fertiles et d’une route maritime vers les marchés de Montréal, rentrent aux États-Unis au cours de la guerre de 1812-1815, et des familles des colons venus d’Europe, principalement des écossais, les remplacent.

La municipalité fut constituée officiellement en 1915.

C’est à Howick qu’est situé le Lieu historique national du Canada de la Bataille-de-la-Châteauguay.

D’autres attraits de la municipalité, on peut citer l’école modèle, construite en 1915, qui abrite aujourd’hui le centre communautaire. Le pont Turcot, construit par Gérald Macquet en 1889. Il s’agit d’un pont à l’arche parabolique rivetée, ayant une longueur de 76,50 mètres qui enjambe la rivière Châteauguay, est le deuxième plus âgé des six ponts de cette sorte encore en place au Québec.

Plusieurs services sont accessibles sur le territoire de Howick, dont une école primaire anglophone et une francophone ainsi que plusieurs unités d’habitation pour personnes âgées, une église unie, construite en 1927, et une église catholique du Très-Saint-Sacrement qui date de 1909 (architecte Arthur Godin).

On accède à Howick par les Routes 138 et 203. On y trouve aussi un petit aéroport privé.

Coordonnées de Howick :

51, rue Colville
Howick
J0S 1G0

Téléphone : 450 825-2032

Église de Howick

Église de Howick

Église de Très-Saint-Sacrement de Howick. Source de l’image : Site Web de la municipalité de Howick

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Diane Pommainville

    2016/08/15 at 7:01

    Je suis à la recherche de photos de Howick, ma mère a travaillé il y a une soixantaine d’années à l’hôtel Brault et au /three minute lunch…..Est-ce que quelqu’un aurait des photos de ces deux commerces???Si oui, pourriez-vous SVP me les envoyer sur mon site?? Ou, connaissez-vous quelqu’un qui pourrait m’aider?? Merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>