Villes et villages

Hébertville

Hébertville

Hébertville

Environ 2500 Hébervilloises et Hébervillois se répartissent sur l’ensemble du vaste territoire de près de 264 kilomètres carrés de la municipalité d’Hébertville.

Hébertville municipalité fondatrice de la région du Lac-Saint-Jean, est située en plein cœur de la région administrative du Saguenay-Lac-Saint-Jean et fait partie de la municipalité régionale de comté du Lac-Saint-Jean-Est. Hébertville se trouve à 30 minutes d’Alma, Roberval et Jonquière.

Le village doit sa naissance au curé Nicolas Tolentin Hébert, chargé de la colonisation par l’Association des comtés de L’Islet et de Kamouraska. Au milieu du XIXe siècle, des douzaines de milliers des jeunes émigrent aux États-Unis pour gagner leur vie, étant donné que les familles sont nombreuses et que la terre à cultiver fait cruellement défaut.

L’Église québécoise voit partir ces gens avec tristesse et décide alors de prêcher et d’œuvrer en faveur d’un retour à la terre. Pour cela, une seule façon de sortir de l’impasse, c’est d’ouvrir de nouveaux territoires à la colonisation.

C’est ainsi que le père Nicolas-Tolentin Hébert, alors curé de Kamouraska participe avec ses confrères du collège de La Pocatière, à la fondation d’une association de colonisation qui se nomme l’Association des comtés de L’Islet-Kamouraska. M. Hébert s’embarque à l’été de 1849 avec 44 hommes afin de procéder à l’exploration des cantons que le gouvernement lui a concédés. Cette expédition œuvre pendant 3 mois à faire des abattis afin d’ouvrir un sentier entre Laterrière et la chute des Aulnaies. Ce sont les débuts du Chemin Kénogami qui deviendra le premier lien routier reliant le Saguenay et le lac-Saint-Jean.

Au printemps de 1850, M. le curé Hébert revient avec 75 hommes. Ils travaillent sans relâche jusqu’en novembre à abattre des arbres pour bâtir des camps et des entrepôts. On continue ainsi à défricher un chemin le long des lacs Kénogami et Kénogamichiche afin d’arriver au dessus de la chute, là où M. Hébert a vu le potentiel d’un établissement permanent.

De ces hommes, 14 colons décident de passer l’hiver 1850-51 dans la région. Au printemps de 1851, ils construisent deux moulins nécessaires à la survie de la jeune colonie: un moulin à scie pour préparer le bois et construire des maisons et un moulin à farine pour moudre le grain et fabriquer le pain. D’ailleurs, une première chapelle est établie cette année-là au dessus de la chute. Les premières familles y arrivent en été.

Ainsi, un nouveau pays est né et grâce à la persévérance et à la ténacité M. Nicolas-Tolentin Hébert. C’est ainsi que les pionniers ont décidé de nommer la nouvelle colonie: Hébertville en l’honneur de son fondateur, le bon curé Hébert.

Tous les étés, pendant 8 ans, M. Hébert revient pour motiver ses familles et constater l’avancement de la colonie. En 1854, une nouvelle chapelle est construire sur la colline à l’endroit même où se trouve aujourd’hui l’église en pierres, qui est la première église en pierres de la région du Lac-Saint-Jean. Sept tableaux du grand peintre Charles Huot ornent son choeur depuis 1916. Ce bâtiment, fleuron du patrimoine hébértvillois, est maintenu grâce aux efforts des résidents da la municipalité.

En 1926, un monument est érigé en l’honneur du père Nicolas-Tolentin Hébert et ses compagnons.

La paroisse mère assume pleinement sa responsabilité de donner l’exemple, d’accueillir, de célébrer, de conserver ses acquis et de développer pour une qualité de vie remarquable de ses habitants, les paysages à couper le souffle dont les résidents profitent jour après jour. Lacs et rivières, montagnes et vallées, une admirable chute en plein cœur du village, tout est en place pour offrir la douceur de vivre aux visiteurs.

Le circuit patrimonial d’Hébertville a été aménagé dans la ville. Ce circuit offre deux parcours : Le Berceau qui comprend 23 étapes à travers le milieu urbain et Le Grenier, un circuit rural qui propose 12 étapes d’intérêt historique et patrimonial. Ces circuits peuvent être parcourus à pied, en vélo ou en voiture et ils vous feront découvrir l’architecture, l’histoire et différents personnages marquants d’Hébertville. Un audioguide et des panneaux d’interprétation sont disponibles pour la visite.

Le sentier pédestre de Kénogami reliant Hébertville à Laterrière, longe les berges du lac Kénogami. Les marcheurs empruntent le pont suspendu et la nacelle autotractés, dans ce sentier de 45 kilomètres avec des points pour camping sauvage en chemin.

Le circuit patrimonial, outil de mise en valeur de l’histoire et du patrimoine d’Hébertville, révèle l’héritage laissé par les ancêtres.

La station de ski du Mont Lac-Vert est située sur le territoire de la municipalité.

Coordonnées d’Hébertville :

351, rue Turgeon
Hébertville
G8N 1S8

Téléphone : 418 344-1302

Monument à Hébert

Monument à Hébert

Monument au curé Hébert, rue La Barre. Photo historique de 1926

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>