Villes et villages

Fassett

Fassett

Fassett

Fassett est une petite municipalité, constituée civilement en 1855 sur un territoire de 14 kilomètres carrés le long de la rivière des Outaouais. Fassett fait partie de la municipalité régionale de comté de Papineau et de la région administrative de l’Outaouais.

La municipalité regroupe 490 Fassettoises et Fassetois aux origines variées: serbes, croates, lituaniens, chinois, vietnamiens, suisses, écossais, irlandais, iraniens, égyptiens, polonais, hollandais, syriens, américains, grecs, italiens, etc.

Au moment de sa fondation, la municipalité se nommait Notre-Dame-de-Bonsecours. La paroisse de Notre-Dame-de-Bonsecours est née en 1855.

L’actuel nom du village honore Jacob Sloat Fassett, avocat, politicien et philanthrope, qui administre dès 1904 le moulin et les terres de la compagnie Haskell Lumber (il devient propriétaire de la compagnie en 1910).

En 1877, le chemin de fer traverse ce territoire. Grâce à l’industrie du bois, la municipalité se développe assez vite à partir du début du XXe siècle. En effet, l’hôtel Racicot est construit vers 1905 et une première école est ouverte en 1906. En 1909, on érige la chapelle Saint-Fidèle et une église protestante, ainsi qu’une école anglaise. En 1912, l’usine de la Standard Chemical ouvre ses portes.

En 1921, on comptait à Fassett 1 512 âmes. C’était alors la localité la plus peuplée de la Petite-Nation. Cependant, en 1924, la Fassett Lumber déménage à Fossmill en Ontario et les employés forestiers suivent la compagnie. Certains sont engagés par la compagnie Singer à Thurso.

Aussi, à l’époque de la Deuxième guerre mondiale, Fassett est-elle désertée. La Standard Chemical disparaît en 1945. Un nouveau commerce de bois, la Scierie Gale prend la relève de 1947 à 1953. En 1967, la famille Brunet, originaire de Lefaivre, Ontario ouvre à Fassett la scierie Sylvio Brunet et Fils, une entreprise de sciage, séchage et vente de bois. En 2006, cette entreprise devient la propriété de Bois Francs DV. À part les commerces de services, quatre autres petites compagnies génèrent des emplois à Fassett, soit Ciments Prud’homme, Surplus Outaouais, Ipperciel Marine et Distribution P. Giroux.

Aujourd’hui, Fassett est fort apprécié pour la villégiature. En suivant la route 148, les voyageurs traversent une zone agricole parsemée de petites fermes.

Notons que chaque automne, le bar de la place tient son concours annuel du plus grand panache de chevreuil et d’orignal pour qui aime plaisanter autour d’un bon feu après une chasse fructueuse.

Une rampe de mise à l’eau permet d’accéder à la rivière des Outaouais, où on voit un grand nombre de bateaux de plaisance, des kayaks et des canots. D’ailleurs, pêcheurs sur glace, motoneigistes et marcheurs profitent de l’hiver sur cette vaste étendue glacée aux paysages impressionnants.

Le bulletin municipal est l’Info Fassett, on y trouve une chronique intitulée Accueil et Bon voisinage et une autre appelée Info Culture qui invite les nouveaux arrivants qui le souhaitent à présenter leur culture aux résidents.

Coordonnées de Fassett :

19, rue Gendron
Fassett
J0V 1H0

Téléphone : 819 423 6943

Site Web de Fassett : www.village-fassett.com

L’histoire de Fassett est racontée en détail sur Wikipédia. On y apprend tout sur les familles des bâtisseurs de Fassett et sur les attraits locaux. Les informations de cet article ont servi de source à cette présentation : fr.wikipedia.org/wiki/Fassett

bureau de poste de fasset

La photographie et des informations complémentaires ont été fournies par Marie Josée Bourgeois, membre du Comité Urbanisme de Fassett.

Voir aussi

2 Comments

  1. Pingback: Fassett « Volaré by Catalabella

  2. Michel Rioux

    2011/01/23 at 12:38

    Fassett a, depuis 2009, son site web à l’adresse http://www.village-fassett.com

    Merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>