Villes et villages

L’Épiphanie

L’Épiphanie

L’Épiphanie

Il existe deux municipalités de L’Épiphanie au Québec : la paroisse de L’Épiphanie et la ville de l’Épiphanie qui se trouvent toutes les deux à proximité de Montréal, dans la région administrative de Lanaudière et font partie de la municipalité régionale de comté de L’Assomption. Les deux municipalités se trouvent à environ 20-30 minutes de Montréal.

La ville de L’Épiphanie s’étend sur une superficie de 2,5 kilomètres carrés. Elle abrite environ 5 mille Épiphaniennes et Épiphaniens.

La paroisse de L’Épiphanie occupe une superficie de 56 kilomètres carrés et regroupe approximativement 3 mille 500 Épiphaniennes et Épiphaniens.

La ville de L’Épiphanie est située aux abords de la rivière L’Achigan. On affirme parfois que c’est une banlieue dortoir de Montréal, mais en fait, la ville de L’Épiphanie est en plus de cela une destination recherchée par celles et ceux qui cherchent à concilier une atmosphère urbaine aux agréments de la nature, elle représente une opportunité de cohabitation harmonieuse avec l’environnement.

La ville a été constituée civilement en 1853, mais c’est en 1732 que les Sulpiciens fondent L’Achigan, une petite localité sur une vaste étendue de terrains situés du côté nord du Saint-Laurent afin d’occuper cette partie de leur immense seigneurie.

En raison des rapides, la rivière L’Achigan était propice pour la construction de moulins à eau, alors les Sulpiciens font ériger un barrage en maçonnerie ainsi qu’un moulin à scie et deux moulins à farine. L’Achigan devient un centre économique très important de la région.

Le nom de L’Épiphanie lui est assigné au moment de la constitution en ville. Il fait référence à la fête des rois du 6 janvier, parce que, selon la légende, ce jour-là, chaque année, les Sulpiciens s’y rendaient pour recueillir les rentes seigneuriales.

En 1857, la première église et un presbytère sont construits.

Le développement industriel de l’Épiphanie commence après l’avènement des chemins de fer de la compagnie du Grand Nord (aujourd’hui Canadien National) et de la North Shore Railway Company (Canadien Pacifique) à la fin du XIXe siècle. Aujourd’hui, L’Épiphanie est l’un des rares endroits, où se croisent des lignes de chemins de fer des deux compagnies et les deux gares existent. Autrefois, tous les dimanches, la population se rendait à l’une des deux gares pour y saluer l’arrivée des trains, c’était l’une des attractions majeures de la ville.

L’Épiphanie est devenu le centre québécois de l’industrie du cigare après que la famille Bourdon s’y soit établie vers 1895 sur la rue Notre-Dame en face du couvent. La manufacture «Boîte à cigares» a été fondée quelques années plus tard et dans les années 1930, elle est devenue la célèbre «Canada Manufacturing», spécialisée dans la fabrication de boîtes.

En 1921, la ville de L’Épiphanie s’est divisée en deux entités : urbaine et rurale et la paroisse de l’Épiphanie est née (pour être exacts, nous devons noter que la ville de l’Épiphanie a disparu à ce moment, se transformant en village et ce n’est qu’en 1967 que le titre de ville lui a été octroyé de nouveau).

Aujourd’hui, la ville de l’Épiphanie loge plusieurs entreprises industrielles et développe des  projets domiciliaires tels que Clair-de-Lune ou Prévert qui assurent un flux de la population de Montréal. La ville de l’Épiphanie est connue par ses nombreux attraits touristiques : elle a obtenu à plusieurs reprises le premier prix régional «Villes, Villages, Campagnes fleuries du Québec». Rappelons que le circuit canotable Chasse-Galerie de 8 kilomètres de long, l’une des plus palpitantes destinations pour les kayakistes et les amateurs du canoë, traverse ce territoire. Notons aussi que le Parc du Barrage est un endroit très agréable pour y passer quelques heures de relaxation.

La paroisse de L’Épiphanie quant à elle, par la présence de terres fertiles, est une municipalité à vocation agricole.

Parmi les attraits touristiques de la paroisse de L’Épiphanie, on remarque un excellent terrain de golf de 18 trous et un centre de ski de fond de huit pistes d’une longueur totale de 40 kilomètres. Il faut noter également que bien que la municipalité se trouve à l’intérieur des terres, une vue panoramique sur le fleuve Saint-Laurent s’ouvre à partir de la terrasse sablonneuse du chemin du Grand-Coteau.

Le développement résidentiel de la paroisse est limité à deux secteurs :

  • le Domaine des Deux-Lacs, domaine de villégiature situé à l’orée d’un boisé, aux limites de la municipalité et autour de deux plans d’eau alimentés par des sources naturelles,
  • un petit noyau urbain situé tout près du centre administratif municipal.

La route 341 longe la Ville de L’Épiphanie. Les autoroutes 25 et 40 assurent un accès facile à la métropole.

Coordonnées de la ville de l’Épiphanie :

66, rue Notre-Dame
L’Épiphanie
Québec
J5X 1A1

Téléphone : 450 588 5515

Site internet : www.ville.lepiphanie.qc.ca

Coordonnées de la paroisse de L’Épiphanie :

331, rang du Bas-de-l’Achigan
L’Épiphanie
Québec
J5X 1E1

Téléphone : 450 588 5547

L'Épiphanie

L’Épiphanie

Rivière Achigan et le Vieux Moulin. L’Épiphanie. Photographie des années 1920

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>