Villes et villages

Eastmain

Eastmain

Village cri Eastmain

Le Village cri d’Eastmain a été constitué en 1978 sur un territoire de près de 335 kilomètres carrés sur la rive de la mer d’Hudson. La Terre réservée cri, d’une superficie d’environ 155 kilomètres carrés, est adjacente au village. La population du village d’Eastmain est d’environ 700 Eastmainwi Iyiyou (gentilé cri) ou Iistimaaniiwiiyuw (gentilé naskapi). Wapanoutauw, signifiant “terres à l’est de la baie James”, est le nom cri du village d’Eastmain.

Eastmain est situé dans la région administrative du Nord-du-Québec. Notez que les ensembles autochtones au Québec comportent une terre de catégorie 1-A (territoire amérindien de juridiction fédérale), et une terre de catégorie 1-B, municipalité de village de juridiction provinciale. La population est comptabilisée sur la terre de catégorie 1-A.

Le village porte le nom donné par les Européens à la rivière d’Eastmain, où les premières embarcations de la Compagnie de la Baie d’Hudson ont jeté l’ancre lorsque les Européens sont venus faire la traite avec les Cris.

Aujourd’hui, Eastmain est un village modeste, hors des sentiers battus, mais on peut y retrouver le mode de vie traditionnel des Cris (adapté au mode de vie moderne).

On trouve à Eastmain un gîte confortable, des restaurants et un magasin d’articles de sport. Au Village culturel d’Eastmain, on peut savourer les mets traditionnels, apprendre les secrets des anciens sur la chasse, la pêche et la cuisine, admirer les objets d’artisanat cri.

Autour du village, un réseau de magnifiques sentiers est aménagé. On peut les parcourir à pied ou à bicyclette en été, et en skis de fond ou en raquettes en hiver. Les pistes de motoneige y sont également nombreuses.

La région est aussi renommée pour les vols migratoires des sauvagines et d’oiseaux de rivage qui reviennent chaque année. On peut photographier les oiseaux depuis les îles ou les marais du littoral.

À partir d’Eastmain, on peut se rendre par avion dans l’une des nombreuses pourvoiries de la région, qui proposent des excursions de pêche de classe internationale. Les meilleurs territoires de chasse au caribou de la région de Baie-James et d’Eeyou Istchee (terres cries) se trouvent à proximité.

Notons aussi que dans le bassin-versant de la rivière au Mouton, qui se jette dans la baie James, se situe le lac Achinuseskasich, cette étendue d’eau du Nord-du-Québec, longue de près de 4 kilomètres. La distance entre ce lac et le village cri d’Eastmain est d’environ 15 kilomètres. Achinuseskasich est un mot cri signifiant “lac aux nombreux petits brochets.”

Coordonnées d’Eastmain :

P. O. Box 90
Eastmain
J0M 1W0

Téléphone : 819 977 0211.

Lieu-dit Vieux-Comptoir

Ce lieu-dit du littoral de la baie James, dans la baie du Vieux Comptoir, à l’embouchure de la rivière du même nom, 45 km au nord-nord-ouest d’Eastmain, rappelle l’existence de postes de traite de fourrures qui se sont succédé à cet endroit depuis la seconde moitié du XVIIe siècle.

L’attestation écrite la plus ancienne d’un poste de traite est celle d’Old Factory (vieux comptoir) mentionnée dans le nom de l’île, Old Factory Island, où sir James Knight passa l’hiver de 1692-1693, à l’époque où la France et l’Angleterre se disputaient le contrôle des postes de traite de la baie d’Hudson. On croit que ce vieux comptoir, où Knight hiverna, avait été construit par des Français puisque, d’une part, on y a trouvé des vestiges d’une occupation européenne, et que, d’autre part, les Amérindiens désignent cette île sous le nom d’Île aux Français. Le comptoir fut abandonné par la suite.

James White parle en effet d’Old Factory River comme d’une rivière nommée d’après un poste de traite abandonné. On retrouve les noms Baie du Vieux Comptoir et Rivière du Vieux Comptoir sur la carte de la province de Québec (partie sud) publiée en 1924 par le ministère des Terres et Forêts.

En 1935, des traiteurs lbires ouvrent un poste de traite sur l’île où se trouvait l’ancien poste, suivis, trois ans plus tard, par l’arrivée de la Compagnie de la baie d’Hudson qui s’y installe aussi. Le poste de traite de la compagnie ferme définitivement ses portes en 1960, par suite du déménagement de la population crie à Nouveau-Comptoir, aujourd’hui Wemindji, situé 45 km plus au nord. En plus d’Old Factory, on connaît les variantes anglaises d’Old Factory River et de Factory River pour désigner cet ancien poste de traite.

Eastmain

Paysage à Eastmain. Source de la photo : eastmain.ca.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *