Villes et villages

Contrecœur

Contrecœur

Contrecoeur 

Fondée en 1668, la ville de Contrecœur, dont la population atteint 5700 Contrecoeuroises et Contrecoeurois possède une histoire riche et très intéressante.

La ville se trouve dans la région administrative de Montérégie au nord de la municipalité régionale de comté de Lajemmerais et s’étend sur une superficie de près de 62 kilomètres carrés, sur vingt kilomètres en bordure du fleuve Saint-Laurent. Contrecoeur fait également partie de la Communauté métropolitaine de Montréal, se trouvant à trente minutes du centre de Montréal.

Une grande partie du territoire de la ville de Contrecoeur se situe en bordure du fleuve et la zone agricole représente plus de 47% de la superficie totale de la municipalité.

Contrecoeur est une ville résidentielle et industrielle. Le secteur résidentiel est caractérisée par la présence de deux zones, une étant située en bordure du fleuve et l’autre constituant le noyau urbain.

À Contrecoeur se trouvent des industries sidérurgiques et chimiques. Le fleuve Saint-Laurent assure un accès facile aux industries. L’extension du port de Montréal sur le territoire de Contrecoeur a transformé la ville en un important noyau portuaire.

Les bâtiments historiques du centre-ville témoignent du passé de Contrecoeur.

Des dizaines d’associations à but non lucratif et le Service des loisirs et de la culture de la ville offrent des activités pour tous les goûts et tous les âges. La plupart des quartiers possèdent un parc ou un espace vert, à cela, on peut ajouter une piscine extérieure, des terrains de tennis, balle et soccer, une aréna, des sentiers pédestres et des patinoires extérieures, une piste de ski de randonnée, une patinoire asphaltée pour le patin à roues alignées. Un grand centre communautaire possède une salle pouvant accueillir jusqu’à 500 personnes.

L’équipe de hockey junior Les Éperviers de Contrecoeur est connue partout au Québec.

Le Service de développement économique de la ville de Contrecoeur coordonne toutes les activités reliées au développement industriel et administre également un parc industriel d’une superficie d’environ 18 millions de pieds carrés.

Plusieurs colonies de vacances se trouvent à Contrecoeur, telles que la Colonie Sainte-Jeanne-D’Arc ou la Colonie des Grèves.

La Ville de Contrecœur offre définitivement tous les avantages d’une grande ville avec le charme d’une petite ville.

C’est en 1667 qu’Antoine Pécaudy de Contrecœur, capitaine du régiment de Carignan-Salières, fonde dans ces lieux un établissement. En 1672, il reçoit cette seigneurie du roi de France. La paroisse religieuse Sainte-Trinité de Contrecœur est érigée canoniquement en novembre 1832.

En mai 1997, Contrecœur est constitué officiellement en ville.

La ville de Contrecœur est une municipalité moderne, dont l’économie est dominée par le secteur industriel. Les deux complexes sidérurgiques, les géants de la sidérurgie Ispat Sidbec et Stelco McMaster ltée, ainsi que les petites entreprises manufacturières et de service assurent des emplois bien rémunérés à environ 3000 employés. C’est pourquoi on appelle Contrecoeur La région de l’Acier.

L’agriculture continue à demeurer une activité secondaire. Des projets touristiques sont en train de se développer.

Près de 200 commerces et services existent à Contrecoeur. L’organisme Comité Rues Principales anime le milieu commercial.

On accède à Contrecoeur par l’autoroute 30 et la route 132 ou pour la voie fluviale du Saint-Laurent.

Adresse de la ville de Contrecoeur :

5000, route Marie-Victorin
Contrecoeur
J0L 1C0

Téléphone : 450 587-5901

Site internet de Contrecoeur : www.ville.contrecoeur.qc.ca

Moulin banal

Moulin banal

Moulin banal de Contrecoeur. Source de l’image : Site Web de la ville de Contrecoeur

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>