Villes et villages

Bromont

Bromont

Bromont

La ville de Bromont regroupe environ 6500 Bromontoises et Bromontois. Bromont s’étend sur une superficie de plus de 108 kilomètres carrés. La ville appartient à la région administrative de la Montérégie, faisant partie de la municipalité régionale de comté de La Haute-Yamaska, à 65 kilomètres au sud-ouest de Sherbrooke.

Autrefois, le territoire de l’actuelle ville de Bromont comprenait le village de West Shefford et une partie du territoire du village d’Adamsville.

West Shefford fut fondé par M. John Savage, un loyaliste américain d’origine britannique qui vient s’établir dans cette région en 1792 ou 1793. En 1821, on y inaugure la première chapelle anglicane, la localité est essentiellement anglo-saxonne.

Au fil des ans, le village se développe et est finalement constituée en ville en 1888. Le village était linéaire, s’étalant sur plus d’un kilomètre.

En 1848, le marchand George Adams, fait acquisition des terres adjacentes à West Shefford et y fonde le village d’Adamsville après avoir construit un moulin à scie. En quelques années, Adamsville se transforme en un village assez important du point de vue industriel, avec une meunerie, une usine de portes et fenêtres, un moulin à scie et d’autres ateliers et petites usines. Le village d’Adamsville fut incorporé en 1916.

En 1880, l’arrivée de la ligne du chemin de fer du Canadien Pacifique s’est traduit par la construction de nombreuses maisons et la rénovation de bien d’autres.

À partir de 1964, débute le processus des fusions et annexions, à la suite duquel la ville de Bromont est créée et se consolide pour être incorporée en 1973. Le nom de la ville rappelle un village du comté de Suffolk en Grande Bretagne et le mont Brome situé sur son territoire.

Parmi les événements marquants, on peut relever les événements sportifs suivants : les disciplines équestres des Jeux olympiques de Montréal en 1976, des finales de la Coupe du monde de ski alpin en 1989, le Championnat de l’Est du Canada de vélo de montagne en 1990, le Congrès mondial de camping et de caravaning avec la participation d’une cinquantaine de pays, la Finale de la Coupe du monde de vélo de montagne Cross-Country Grundig/UCI en 1998. On y organise aussi des festivals, des concerts et des expositions.

Le territoire de Bromont est riche en attraits de tous genres et les installations touristiques diverses offrent de nombreuses opportunités aux touristes. Bromont est une destination parfaite pour les vacances estivales et hivernales. En effet, on y trouve des lacs, des montagnes, une station touristique Ski Bromont, le Musée du chocolat, un centre équestre, un réseau de pistes cyclables, des golfs… La ville compte un grand choix d’hôtels, gîtes touristiques, campings et une base de plein air. Bromont accueil également les événements L’International Bromont et Bromont en Art.

La Ville de Bromont a deux parcs industriels où travaillent environ 5000 personnes. Des industries les plus importantes, citons IBM Canada, GE Canada, Dalsa Semiconducteur, Qualité-T-Tube, Spécialités Industrielles Canada, Quebecor World Bromont, Thomas & Betts, Unifix, Technologie de l’Estrie, Devden, Axel J. LLC, TSB international, Odessa Canada, Produits Tourval, Paul Carbonneau et fils, Construction DJL, Quali-T-Fab, Pavnat, Electest, etc.

Coordonnées de la ville de Bromont :

88, boulevard de Bromont
Bromont
J2L 1A1

Téléphone : 450 534 2021

Site internet de Bromont : www.bromont.com. S’il existe un site municipal parfait, c’est le site internet de Bromont. La navigation est facile, on y trouve beaucoup d’informations intéressantes et fort utiles pour les touristes et les résidents et la présentation est attirante.

vue de bromont

Vue panoramique de Bromont. Photo : © Station Ski Bromont

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>