Villes et villages

Boischatel

Boischatel

Boischatel

La municipalité de Boischatel regroupe environ 5 mille Boischatelois et Boischateloises et s’étend sur une superficie de 20 kilomètres carrés dans la région administrative de la Capitale-Nationale. Boischatel fait partie de la municipalité régionale de comté de La Côte-de-Beaupré et de la Communauté métropolitaine de Québec. Elle se trouve à l’extrémité sud-ouest de la Côte de Beaupré.

L’histoire de la municipalité de Boischatel est très riche, ce dont témoignent ses maisons ancestrales et ses nombreux monuments.

Jadis, Boischatel était connue comme l’arrondissement du Sault, nom qui fait allusion à la chute Montmorency. Cet arrondissement faisait partie du village de L’Ange-Gardien qui s’étendait sur trois kilomètres de collines et de plateaux en face du fleuve Saint-Laurent. On y trouvait une seule rue, l’avenue Royale, le long de laquelle toutes les maisons étaient situées. L’arrondissement du Sault était situé entre le fleuve au sud et les Laurentides au nord.

Les premiers colons viennent s’établir dans la paroisse de L’Ange-Gardien vers 1664, mais le village de Boischatel se détache en 1920. Le nom de Boischatel vient du nom de Jean-François de Beauchatel, officier du régiment de la Sarre et aide-de-camp du général Montcalm.

Cependant, la seigneurie de Beauport dont Boischatel faisait partie, fut octroyée le 15 janvier 1614 à M. Robert Giffard et c’était la première seigneurie concédée en Nouvelle-France.

Le village a toujours été un peu plus urbanisé que le reste de la Côte-de-Beaupré en raison de la proximité de la ville de Québec. Plusieurs citoyens de Québec possédaient des villas d’été à Boischatel. Ces villas se situaient le long de la rivière Montmorency, sur la seule artère, l’avenue Royale.

Plus tard, dans les années 1940, le développement résidentiel de Boischatel fait que de nouvelles rues y sont tracées, perpendiculaires à l’avenue Royale. Ce réseau se développe d’abord du côté sud de cette artère, autour de l’église paroissiale construite en 1937. Dans les années 1950, des projets résidentiels voient le jour à l’ouest de Boischatel. On perce alors les rues Montmorency et Notre-Dame.

La municipalité de Boischatel possède des attraits touristiques remarquables. En effet, on y trouve plusieurs bâtiments historiques, comme par exemple la maison dans laquelle aurait logé le général James Wolfe en 1759 lors du siège de la ville de Québec (Maison Vézina). Il y a également le Parc de la Chute-Montmorency, deux clubs de golf (le Royal Québec et le Club Le Montmorency) et les grottes de Boischatel, un lieu de rendez-vous pour les spéléologues. Des pistes cyclables permettent aussi aux promeneurs de visiter les lieux touristiques et de se rendre, entre autres, aux abords des Chutes Montmorency et dans le Vieux-Québec.

Adresse de la municipalité de Boischatel :

45, rue Bédard
Boischatel
G0A 1H0

Téléphone : 418 822 4500

Site internet de Boischatel : www.municipalitedeboischatel.ca

infanterie

Rue de l’Infanterie

Rue de l’Infanterie. Photo : © GrandQuebec.com

rue des Grenadiers

Rue des Grenadiers

Rue des Grenadiers. Photo : © GrandQuebec.com

Rue de la Garnison

Rue de la Garnison

Rue de la Garnison. Photo : © GrandQuebec.com

Maison Vezina

Maison Vezina

Maison historique Vezina. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>