Villes et villages

Barnston-Ouest

Barnston-Ouest

Barnston-Ouest

La municipalité de Barnston-Ouest a été constituée le 1er janvier 1946 dans la région administrative de l’Estrie (MRC de Coaticook), sur un territoire de 98 kilomètres carrés. Elle rassemble environ 600 Barnstonniennes et Barnstonniens.

La municipalité de Barnston-Ouest est composée des hameaux de Way’s Mills et Kingscroft.

Des Algonquins habitent ces terres au moins jusqu’en 1680. Les Abénakis s’y établissent vers la fin du XVIIe siècle et des Loyalistes y viennent cent ans plus tard. La vague de la colonisation francophone commence avec l’essor du chemin de fer dans cette région vers le milieu du XIXe siècle, bien que la voie ferrée ne traverse pas la municipalité.

Le nom du hameau de Way’s Mills vient d’un fabricant américain de tweed et de flanelle, M. L. S. Way, qui y construisit sa maison vers 1808 sur la rivière Niger, le long du chemin Holmes. Le hameau de Kingscroft a emprunté son appellation à M.Ira King, un aubergiste qui s’y établit vers 1810.

Parmi les attraits de la municipalité, signalons ses huit ponts qui enjambent la rivière Niger, la demeure de la famille Way, construite en 1830 et transformée en gîte touristique, l’église unie de 1881, l’église de l’Épiphanie, datant de 1888, la grange ronde de la ferme Holmes construite en 1907, et la caserne d’incendie munie d’une tour de séchage des boyaux, érigée en 1952.

Le Sentier Nature Tomifobia, d’une longueur d’une vingtaine de kilomètres, est aménagé à l’emplacement d’une ancienne voie ferrée dans la vallée de la rivière Tomifobia. Elle traverse le territoire de Barnston-Ouest pour aboutir à Derby Line, une ville de l’État américain du Vermont.

Coordonnées de Barnston-Ouest :

741, chemin Hunter
Way’s Mills
J0B 1C0

Téléphone : 819 838 4334

Site internet de Barnston-Ouest : barnston-ouest.ca

Rivière Niger

Rivière Niger

Rivière Niger. Source de l’image: Site Web de Barnston-Ouest

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Jean-Pierre KESTEMAN

    2010/08/25 at 1:46

    Quelques précisions ou corrections que je vous suggère. La présence d’Algonquins me semble peu prouvée. Celle des Abénakis n’est pas une « installation » mais un passage saisonnier sur la Coaticook et la Tomifobia. Il y a eu beaucoup d’Américains arrivés entre 1798 et 1812, mais peu étaient Loyalistes. Les Canadiens français n’ont pas été une vague dans Barnston avec le chemin de fer arrivé à Coaticook en 1853 (contrairement à Barford et à Coaticook). Au début du 20e siècle, ils ne sont encore que 25 % de la population (davantage centrés dans le coin nord-ouest du canton. Les premières paroisses catholiques St-Wilfrid de Kingscroft et St-Luc de Barnston datent de 1904 et 1907 respectivement. Quant à L.S. Way, il n’établit ses moulins que vers 1840 à Way’s Mills. Kingscroft, jadis Kingsville, doit son nom à Ira King, longtemps aubergiste à Sherbrooke, mais qui ne s’installa au carrefour comme aubergiste (relais de la diligence) qu’en 1837.
    Enfin, le sentier Tomifobia ne traverse pas Barnston-ouest mais les municipalités de Stanstead-Est et d’Ogden et aboutit à Beebe (aujourd’hui dans la ville de Stanstead) et non à Derby.
    Jean-Pierre Kesteman, Sherbrooke, historien.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>