Villes et villages

Baie-Saint-Paul

Baie-Saint-Paul

Baie-Saint-Paul

La ville de Baie-Saint-Paul est l’une des localités les plus anciennes au Québec, parce qu’elle a été fondée au milieu du XVIIe siècle. Cette ville, située dans la région administrative de la Capitale Nationale et peuplée par quelque 7 mille cinq cents Baie-Saint-Pauloises et Baie-Saint-Paulois, occupe un vaste territoire de près de 550 kilomètres carrés. Elle fait partie de la municipalité régionale de comté de Charlevoix et c’est la ville la plus peuplée de la MRC de Charlevoix.

Le relief de la municipalité de Baie-Saint-Paul se caractérise par la présence de grands espaces, des montagnes et de la mer. Le fleuve Saint-Laurent et la rivière du Gouffre, une rivière à saumon, sont des points de repère importants de la ville. Si vous empruntez la route 138, la descente vers la ville plonge dans un décor au panorama grandiose. Au fait, il est recommandable de faire un arrêt au Bureau d’information touristique de Charlevoix, une halte routière doublée d’un belvédère qui surplombe la ville et qui permet aux voyageurs d’admirer le paysage et d’obtenir tous les renseignements touristiques disponibles sur la région.

Nichée au creux d’une vallée, Baie-Saint-Paul est une ville artistique. En effet, de nombreux ateliers d’artistes et d’artisans, ainsi que les galeries d’art longeant la rue Saint–Jean–Baptiste ont créé une renommée de ville d’art qui n’est plus à faire. Tout le monde connaît le Centre d’art et le Centre d’Exposition qui contribuent à assurer le rayonnement culturel de Baie-Saint-Paul. On appelle Baie-Saint-Paul le «Pays des artistes» et on dit qu’on retrouve à Baie-Saint-Paul la plus grande concentration au Canada de galeries d’art et de boutiques d’artistes.

Baie-Saint-Paul a été le siège des peintres du Groupe des Sept. De plus, c’est ici qu’est né le Cirque du Soleil.

L’histoire de la ville débute en 1636, quand la seigneurie de Côte-de-Beaupré à la rivière du Gouffre est concédée par la Compagnie de la Nouvelle-France à Antoine Cheffault de la Renardière pour lui-même et pour le compte de messieurs François Fouquet, Charles de Lauzon, Georges Berruyer de Manselmont, Jean Rozée de Saint-Martin, Jacques Duhamel et Jacques Castillon.

C’est en 1678 que Noël Simard, dit Lombrette, vient défricher des terres aux abords de la rivière du Gouffre et c’est ainsi que débute le peuplement de l’endroit. Aujourd’hui, cette ville patrimoniale compte 85 maisons centenaires d’architecture typiquement québécoise.

En 1714, la paroisse Saint-Pierre-et-Saint-Paul est érigée canoniquement et en 1718, un premier manoir par les seigneurs de la Rivière-du-Gouffre est construit.

En août 1759, ces terres sont un théâtre de combats entre l’armée française et les troupes britanniques qui ravagent les fermes de Beaupré, de Baie-Saint-Paul et de La Malbaie afin de couper la ville de Québec de toute source d’approvisionnement et de mettre fin au harcèlement que les habitants pratiquent contre les Britanniques.

En 1820, un premier chemin de 4 kilomètres de largeur s’ouvre entre Baie-Saint-Paul et Beaupré, et en 1845, la municipalité de la paroisse de Saint-Pierre-et-Saint-Paul-de-la-Baie-Saint-Paul est constituée civilement.

Baie-Saint-Paul est érigée en ville en 1913 et en 1918 la ville reçoit le premier train venu de Québec.

baie st paul

Vue de Baie-Saint-Paul, photo offerte par © Rosaire Lemay

La rue Saint-Jospeh, longeant la rivière du Gouffre, séduit par ses nombreuses maisons à toiture mansardée, immortalisé dans les scènes classiques du peintre Clarence Gagnon. Enfin, pour apprécier à sa juste valeur cette petite ville, nichée au creux d’une vallée, une promenade est suggérée dans ses rues étroites et ponctuées de charmantes terrasses et cafés sympathiques.

Du côte de la rue Sainte-Anne, une balade de deux kilomètres mène le touriste au quai de Baie-Saint-Paul, d’où il est possible d’effectuer une croisière, de faire du kayak de mer, du canot, de la bicyclette et autres activités pour toute la famille. Tout près, une jolie plage et un petit boisé se trouvent.

Pour les randonneurs plus aventuriers, le sentier Les Florents de 12 kilomètres amène les amateurs de marche, de raquette et de ski nordique aux portes du secteur des montagnes. Ce sentier compte deux points de départ : la Maison d’affinage Maurice Dufour et les Motels et Chalets Chez Laurent, tous deux accessibles par la route 138.

Au fil des ans, Clarence Gagnon, Marc-Aurèle Fortin, René Richard, Jean-Paul Lemieux et plusieurs autres artistes ont immortalisé ce merveilleux coin de pays.

À proximité, au terme d’une descente panoramique de six kilomètres faisant découvrir le village qui suit les contours du fleuve, on trouve la belle Petite-Rivière-Saint-François. L’agriculutre a contribué pour beaucoup à façonner les paysages charelvoisiens et le développement de l’agritourisme permet aux visiteurs de découvrir les installations de plusieurs producteurs de la région. N’hésitez pas à quitter la route principale pour explorer les petits rangs pittoresques. En remontant vers les caps, de nombreux sites panoramiques, notamment Cap-aux-Corbeaux et le chemin Sainte-Catherine, dévoilent une vue plongeante sur la baie.

C’est à Baie-Saint-Paul que l’activité Le Coeur sur le monde, une journée thématique se tient en août sur la prévention des maladies du coeur avec une marche santé, dépistages, témoignages, dégustation et animations. On y voit plusieurs peintres en actions, ateliers d’activité physique et autres.

D’ailleurs, à Baie-Saint-Paul, en juillet et août, se tiennent les Soirées animées qui ont lieu au coeur du centre-ville, avec la participation d’un grand nombre d’artistes, musiciens, conteurs et comédiens qui s’en donnent à coeur joie sur la scène extérieure. Ces spectacles et prestations culturelles diverses en plein air, connus sous le nom d’Animation Baie Saint-Paul, sauront entraîner le spectateur.

Tout près, se situe Petite-Rivière-Saint-François qui est le premier lieu de peuplement de Charlevoix.

Adresse de Baie-Saint-Paul :

15, rue Forget
Baie-Saint-Paul
G3Z 3G1

Téléphone : 418 435 2205

Site internet de Baie-Saint-Paul : www.baiesaintpaul.com

4 Comments

  1. DAIREAUX Bernard

    2011/12/14 at 3:13

    J’habite une ville de Normandie qui s’appelle Coutances et un ami m’a signalé une maison ancienne à St Paul (Québec) qui a été bâtie par un certain CIMON originaire de Coutances Cette maison de bois porte des inscriptions malheureusemant illisibles sur la photo qui m’est parvenue. Ma curiosité étant piquée au vif, je me demande si quelqu’un chez vous pourrait m’en dire davantage sur ce concitoyen coutançais. La maison semble s’appeler « Le Domaine CIMON » et serait datée de (17 ?)58… Merci d’avance à celui qui voudra bien me répondre. Amitiés cordiales de Normandie. Bernard Daireaux

    • Claude Renauld

      2014/12/12 at 2:39

      Bonjour, je m’appelle Claude Renauld
      Je suis tombé sur votre commentaire par hasard car, en effet, je suis étudiante à l’université Laval en géographie et dans le cadre d’un cours sur le terrain, Charlevoix était la région que nous avons étudié. La maison dont vous parlez, j’ai pris quelques photos, dont celle de la plaque descriptive.
      Il y est écrit:
      « Le Domaine Cimon. Ce domaine doit son nom à François Cimon, originaire de Coutance en Normandie. Il devint la propriété de ses descendants en 1852. Le peintre René Richard, époux de Blanche Cimon, y a demeuré et eu son atelier depuis 1929. Les peintres Fredericl Porter-Vinton, Clarence Gagnon (peintre réputé au Canada), A.Y Jackson (fondateur du groupe des sept) et Marc-Aurèle Fortin et autres amis de René Richard l’ont comme lui illustré.»

      Si vous voulez me contacter pour avoir plus d’information, il m’est possible de vous en fournir.

      clauderenauld@hotmail.com

  2. omer

    2013/05/21 at 4:56

    bonjour je recherche lemail de mfortin afin de communiquer avec lui,jai npasser chez lui au printemps dernier,jattends une reponse merci

  3. Ghislaine BOURDON-MARTEL

    2016/11/03 at 2:03

    Je suis à la recherche de Capsules SAPIN SANTÉ – Gomme de sapin à l’aloès noire « Bis ».

    Autrefois, je m’en procurais chez le magasin TAU à Chomedey Laval, sauf qu’il n’en tienne plus.

    Où pourrais-je m’en procurer car elle me faisait un très grand bien. Je demeure dans l’arrondissement de St-Laurent à Montréal et à Chomedey c’est très facile de m’y rendre.
    MERCI DE RÉPONDRE PROMPTEMENT

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>