Villes et villages

Auclair

Auclair

Auclair

Auclair est une petite municipalité de la région administrative du Bas-Saint-Laurent, à environ 80 km au sud-ouest de Rimouski. Le village regroupe un peu plus de 500 Auclairoises et Auclairois. La localité se déploie sur une superficie de 107 kilomètres carrés. Elle fait partie de la municipalité régionale de comté de Témiscouata.

Le nom du village rappelle le père Étienne Auclair-Desnoyers, curé de Kamouraska dans la première moitié du XVIIIe siècle.

Auclair est entourée de belles montagnes offrant des panoramas saisissants grâce à un parcours accidenté silloné de nombreuses rivières et couvert de belles forêts d’érables à sucre. Le village s’étire jusqu’au pied du Grand lac Squatec et profite d’une faune généreuse.

Historiquement, le canton d’Auclair fut proclamé en 1917 et la paroisse de Saint-Émile-d’Auclair fut érigée canoniquement en 1946. La municipalité d’Auclair fut constitutée civilement en 1954.

Dans les années 1960, le gouvernement a tenté de fermer le village, parce que « les villages comme Auclair n’offraient pas de bonnes conditions de vie à ses habitants ». Pourtant, plusieurs résidents décideront de s’élever contre cette décision controversée et c’est alors que prendra naissance le JAL, mouvement de prise en charge d’un milieu condamné en regroupant les forces respectives de trois villages : Saint-Juste-du-Lac (J), Auclair (A), et Lejeune (L). Au fil du temps, le JAL eut pour impact la création de nombreuses entreprises toujours vivantes et prospères aujourd’hui tel le Groupement forestier de l’Est du lac Témiscouata, Productions JMD (culture de pommes de terre), Les Cercueils du Bas-Saint-Laurent, etc…

Aujourd’hui, la qualité de vie des gens d’Auclair est enviable. En effet, les familles qui ont décidé de rester alors que tout pouvait s’écrouler sont toutes des familles de cœur et c’est ce qui caractérise le village.

Auclair est le siège d’un Économusée de l’érable, spécialisé en boissons alcoolisés à base d’érable. L’entreprise locale Domaine Acer produit des boissons alcoolisées et on peut les goûter  dans les caves de vieillissement.

La route Champêtre, qui traverse le territoire de la municipalité, fera apprécier aux visiteurs les joyaux de la région.

On accède à Auclair en suivant la Route 295, via la Route 132 et la Route 293.

Coordonnées d’Auclair :

773-A, rue du Clocher
Auclair
G0L 1A0

Téléphone : 418 899 2834

Site Web de la municipalité d’Auclair : www.municipaliteauclair.ca

auclair

Auclair. Photo : municipalité d’Auclair

Voir aussi :

7 Comments

  1. s nadeau

    2010/06/22 at 9:05

    C’est plutôt dans les années 1970 que le gouvernement à tenté de fermer le JAL et non 1960, j’avais 14 ans et j’y était.

  2. albert gisele

    2011/07/30 at 9:17

    je suis native de lejeune je demeure a trois -rivieres ,le site est trs interessant

  3. Chantal Caron

    2012/01/26 at 6:43

    Bonjour,
    mes ancêtres font parti des défricheurs d’Auclair.
    Il y a quelques années, un livre a été écrit sur l’hitoire d’Auclair.Je me souviens de l’avoir feuilleté lors d’une visite à Auclair.
    Je cherche le titre et ou pourrais-je en trouver une copie.
    Merci !
    Chantal Caron

    • andre

      2016/05/10 at 3:47

      Ce livre s’appelait (J’ai vu naître une paroisse C’est adire Auclair)

  4. michel lévesque

    2012/05/06 at 9:47

    Bonjour vous pouvez vous procurer le livre que vous dites au bureau municipal ou a la bibliotheque je crois

  5. michel lévesque

    2012/05/06 at 9:50

    Dans les commentaire serait-il possible d’afficher les dates et les mois en français

  6. admin

    2012/05/06 at 11:12

    Bonjour M. Lévesque, merci pour porter notre attention à ce détail. En effet, on verra si c’est possible. On devra également changer l’heure (21.50 pour 9.50 pm, par exemple).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>