Villes et villages

L’Assomption

L’Assomption

L’Assomption

La Ville de L’Assomption située dans la région administrative de Lanaudière et dans la municipalité régionale du même nom, fait partie également de la Communauté métropolitaine de Montréal.

En 2000, on assiste à la fusion entre la paroisse de Saint-Gérard-Majella et la ville de L’Assomption. Après la fusion, le territoire de la ville couvre 100 kilomètres carrés et la population de L’Assomption regroupe plus de 17 mille Assomptionnistes.

La ville de L’Assomption est née en 1717 sur le site de l’ancien campement des Indiens des familles huro-iroquoises et des nations algonquine et attikamek. Ses premiers résidents permanents sont des défricheurs. À l’époque, ces terres appartiennent aux Sulpiciens.

Le premier curé et fondateur de la ville est Pierre Lesueur ( Pierre Le Sueur ). En 1724, il donne à la paroisse le nom de Saint-Pierre-du-Portage.

Vers 1760, L’Assomption accueille plusieurs familles acadiennes déportées, et le bourg devient le centre d’une région en expansion. Au début du XIXe siècle, L’Assomption devient le chef-lieu d’une région importante proche de Montréal. Ces terres fertiles ont fourni des produits agricoles à la métropole canadienne. De plus, L’Assomption a développé des industries artisanales et a produit en grandes quantités cuir, poterie, ceintures fléchées et articles de métal provenant de la fameuse fonderie Bédard. Avec le développement de l’industrie, les institutions culturelles se sont installées dans L’Assomption. Le Collège de L’Assomption, une institution d’enseignement très connue y a été fondée en 1832 et le couvent de la Congrégation Notre-Dame en 1845.

La célèbre ceinture fléchée dite de L’Assomption, une production textile tissée à la main, aux motifs d’éclairs et de flammes, est commercialisée par les compagnies de fourrure dans toute l’Amérique. L’Association des artisans de la ceinture fléchée de Lanaudière se trouve dans cette ville.

L’arrivée du chemin du Grand Nord (C.N.) en 1903 et l’inauguration de la Ferme expérimentale en 1928, ainsi que la construction d’une manufacture de chaussures, «L’Assomption Shoe ltée», contribuent à atténuer les effets néfastes de la crise économique de 1929.

Parmis les attraits de L’Assomption, on peut citer le célèbre Théâtre Hector-Charland et le secteur de l’Héritage patrimonial de L’Assomption, connu sous le nom de Domaine du Chemin du Golf.

Remarquons aussi que le Centre de traitement d’eau Jean-Perreault fait de L’Assomption une référence en la matière au niveau du Canada. L’usine s’est vue décerner une des meilleures notes au Québec pour la qualité de l’eau traitée et elle sert de modèle pour plusieurs municipalités à travers le monde.

Coordonnées de L’Assomption :

399, rue Dorval
L’Assomption
J5W 1A1

Téléphone : 450 589 5671

Site internet de L’Assomption : www.ville.lassomption.qc.ca

Église de l'Assomption

Église de l’Assomption

Église de la ville de L’Assomption. Auteur de la photo : LHOON

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Georges C.

    2010/07/26 at 3:51

    D’où provient le nom de l’école secondaire Paul-Arsenau(lT) à L’Assomption, de la commission scolaire des Affluents ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>