Vivre à Montréal

Hampstead

Hampstead

Hampstead

La ville de Hampstead occupe une superficie de seulement 1,8 kilomètres carrés et sa population n’atteint qu’environ 7 mille 500 résidents. Cette petite ville, dont les habitants s’appellent les Hampsteaders, se trouve sur l’île de Montréal et fait partie de la région administrative de Montréal, ainsi que de la Communauté métropolitaine de Montréal.

C’est en 1914 que la ville de Hampstead a été constituée civilement. À l’époque, la première priorité des citoyens fut l’installation de l’eau courante. Ainsi le 8 septembre 1914, Hampstead signe une entente avec la célèbre Montreal Water and Power Company pour l’installation d’un réseau de distribution d’eau. La première guerre mondiale interrompt la réalisation du projet et Hampstead n’a accès à l’eau courante qu’en 1921.

En général, les premières années de Hampstead coïncidant avec la guerre mondiale, la ville se développe au ralenti et la croissance ne reprend qu’au cours des années 1920. Toutefois, le premier bâtiment de la ville est construit en 1916. Ce manoir, situé au coin du chemin Queen-Mary et du chemin Stanford fut un cadeau de noces du premier maire de Hampstead, M. Baillie à son fils. Cependant, en 1920, on compte dans la ville huit édifices et c’est en 1926 que le conseil de la ville a voté un amendement à ses règlements de construction et a créé une Commission consultative en architecture.

Curieusement, les premiers règlements de construction de la ville interdisaient la construction de structures non-détachées. Seulement des édifices détachés et semi-détachés pouvaient être érigés. Cette règle empêchait la construction d’écoles, d’églises, de bureaux et de postes de pompiers, ainsi que d’un hôtel de ville.

Dès 1927, quand ces restrictions ont été abrogées, la ville bâtit une école d’un étage sur le chemin Merton. En 1928, un deuxième étage y fut rajouté et en 1937, on ajouta un troisième étage. Cet édifice demeure à nos jours l’unique école de Hampstead.

Vers la fin des années 1920, le poste de pompiers de la ville est construit et le service de sécurité est créé qui se limitait dans les années 1920 et 1930 à deux constables qui patrouillaient les rues à pied ou à bicyclette. Ces deux policiers ont suffi pour maintenir à Hampstead le taux de criminalité le plus bas au Québec à l’époque.

La majorité des résidents de Hampstead étant protestants, la Queen-Mary United Church est érigée en 1931 et l’année suivante, l’église catholique de Saint Malachy sur le chemin MacDonald ouvre ses portes. Au cours des années, l’église Anglicane de St. Mathew’s, l’église First Baptist, la synagogue Reconstructioniste et la congrégation Adath Israel sont construites à Hampstead, répondant aux besoins d’une population croissante et diversifiée.

En 1935, la ville de Hampstead signe une entente avec la Compagnie de tramways de Montréal (Montreal Tramways Company). Selon l’entente, une ligne d’autobus est établie sur le chemin Queen-Mary qui arrive jusqu’à la jonction Snowdon.

Dès 1939, les premiers duplex sont construits sur les chemins Dufferin et MacDonald. En 1925, la ville annexe le Chemin de la Côte Saint-Luc et y construit des immeubles résidentiels.

Aujourd’hui, la ville de Hampstead est un exemple parfait de Cité-jardin. C’est l’un des districts résidentiels les plus appréciés de la Communauté urbaine de Montréal où cohabitent la sécurité, la beauté et la tranquillité.

Coordonnées de Hampstead :

5569, chemin Queen Mary
Hampstead
H3X 1W5

Téléphone : 514 – 369 8200

Site internet de Hampstead :  www.hampstead.qc.ca

ville de hampstead

Ville de Hampstead, entrée par la rue Fleet. Photo : © GrandQuebec.com

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>