Vivre à Montréal

L’OMHM

L’OMHM

L’OMHM

L’Office municipal d’habitation de Montréal

(habitation à loyer modique – HLM)

Sur l’île de Montréal, c’est l’Office municipal d’habitation de Montréal qui regroupe toutes les habitations à loyer modique ou à revenu modéré, destinées aux personnes à faible revenu. Ces logements ont été construits ou rénovés pour servir d’HLM. L`Office municipal d’habitation de Montréal collabore étroitement avec la Ville de Montréal, selon les dispositions de la Loi sur la Société d’habitation du Québec (SHQ).

Grâce à l’Office municipal d’habitation de Montréal, des familles, des personnes seules, des personnes âgées et des gens ayant des besoins spécifiques pour se loger convenablement, obtiennent un logement en payant 25 % de leur revenu. Cette mesure sociale assure aux gens une stabilité, la sécurité et un peu plus de moyens pour se procurer d’autres choses. La ville de Montréal offre donc des logements abordables et s’occupe du maintien de ces unités de logement.

L`OMHM compte près de 500 employés et retient, chaque année, les services de centaines de fournisseurs du marché privé dans les différents quartiers de Montréal. Ces entreprises œuvrent dans la réfection de toitures, le vitrage, l’entretien d’ascenseurs, etc.

Au total, l’Office dépense annuellement plus de 45 millions de $ pour ses activités sans compter les taxes et les coûts d’énergie. Le montant des loyers payés par les locataires couvre environ 40% des coûts d’exploitation des logements, le déficit étant comblé par les gouvernements du Canada et du Québec et par la Ville de Montréal. En plus du loyer, le locataire paye l’électricité, le stationnement et l’usage d’un climatiseur, s’il y a lieu. Toutefois, les locataires ont droit à une réduction de loyer si leurs revenus diminuent. Aujourd’hui, près de 40 000 Montréalais demeurent dans les logements de l’OMHM.

C’est le Règlement sur l’attribution des logements à loyer modique, approuvé par le gouvernement du Québec, qui détermine les critères d’admission des demandeurs d’un logement HLM. Parmi ces critères, on trouve les revenus de la personne ou de la famille, l’autonomie (être en mesure de satisfaire à ses besoins essentiels) et le lieu de résidence au cours des 24 derniers mois. Les demandeurs doivent être citoyens canadiens ou résidents permanents. L’admissibilité des demandes et le rang sur la liste d’attente sont déterminées par un Comité de sélection.

D’après les critères d’obtention d’un HLM (en 1984), le demandeur le plus dans le besoin, reçoit un logement en priorité(ce qui est particulièrement judicieux !). La situation de chacun des demandeurs doit être réévaluée tous les ans.

À Montréal, la liste d’attente pour les habitations à loyer modique est longue, mais en général, il semblerait que les délais ne dépassent pas un an ou un peu plus. Toutefois, parmi les 20 382 HLM que la ville de Montréal comptait en 2006, seulement 2 mille ont été libérés cette année. En même temps, plus de 23 mille demandes ont dû être réévaluées et 6 mille nouvelles demandes se sont ajoutées.

Site web de l’Office municipal d’habitation de Montréal : omhm.qc.ca

rue Peel

Rue Peel à Montréal

Crédit photo : GrandQuebec.com

Pour les curieux, un boudoir moderne, descritpion faite en 1920:

L’arrangement d’un window peut varier à l’infini et suivant la destination de la pièce qui le possède. Celui de ce salon si moderne se garnit de deux grands rideaux de velours sombre qui permettent d’éclairer à volonté et qui, d’autre part, forment un fond si fameux à l’ameublement.

Au fond, devant le vitrage, un long canapé invite au repos. De chaque côté de la baie, deux socles quadrangulaires supportent d’amusantes silhouettes d’animaux stylisés, tandis qu’à droite, un autre support nous offre l’aspect chatoyant d’un aquarium.

Tout ce détail anime et égaie le salon qui, d’autre part, comporte à gauche un meuble de radio, accompagné d’un large fauteuil.

À droite, un petit guéridon entouré de sièges variés du même style. De chaque côté de l’ouverture deux simili-colonnes peintes en stuc crème isolent cette baie et lui donnent le recul nécessaire. Un papier vermiculé tapisse tous les murs sans aucun ornement, ni bordure, ni panneaux, laissant toute son importance à la large fenêtre et à son vitrail.

5 Comments

  1. Danielle Mousseau

    2012/02/07 at 9:15

    EST-IL POSSIBLE DE VOIR SUR VOTRE SITE LES EMPLACEMENTS DES HLM DANS UN ARRONDISSEMENT DONNÉ? ET SINON, COMMENT PROCÉDER POUR CONNAÎTRE CES EMPLACEMENTS?

  2. martin

    2012/02/27 at 10:24

    Bonjour je suis un coordonnateur d’une maison d’hébergement et je suis à la recherche de ressource dans l’encadrement et la recherche de logement à prix modique dans la région de Laval.

    Merci

  3. Anita Legault

    2012/10/22 at 4:40

    J’ai une amie qui a entendu parler d’un édifice à logement  »Le Sauvigon ». Vu qu’elle n’a pas d’ordinateur pouvez-vous me renseigner.

    Merci

  4. MJ

    2013/09/20 at 6:15

    « À Montréal, la liste d’attente pour les habitations à loyer modique est longue, mais en général, il semblerait que les délais ne dépassent pas un an ou un peu plus. »

    Vous rigolez! C’est dix à douze ans d’attente en moyenne !

  5. admin

    2013/09/20 at 6:55

    Hum, cet été encore une voisine a reçu un appart après un an d’attente, peut-être, un an et deux ou trois mois. À Laval, une autre connaissance a obtenu une habitation après 8 ou 10 mois d’attente. L’attente de dix à douze ans, c’est quelque chose de jamais vu.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>