Vivre à Montréal

Bataille pour la propreté

Bataille pour la propreté

Sans pitié ! Pas de prisonniers !

Le maire de Montréal Gérald Tremblay a déclaré une guerre sans merci contre les propriétaires négligents à Montréal. Il était temps !

À partir d’avril 2007, la ville émet des contraventions sans avertissement aux propriétaires dont le terrain privé est malpropre. La première amende sera de 60$, en cas de récidive, elle peut monter jusqu’à 1000 dollars. Cependant, l’amende peut varier également selon la nature du terrain et le type de saletés.

À la guerre comme à la guerre : aucun arrondissement ne sera épargné, même les plus achalandés. Aucune rue ne sera oubliée, aucun propriétaire dont le terrain souffre de  malpropreté, ne sera pardonné.

Fini le « laisser-aller ». Selon Gérald Tremblay, le Commandant en Chef de l’Armée de Libération de Montréal de la Malpropreté, A.L.M.M., quand des propriétaires auront une contravention de 60$, il vont comprendre rapidement qu’ils ont une responsabilité.

Attention! Désormais, la ville considère comme une grave violation les bacs de récupération qui débordent par terre, ainsi que le dépôt des ordures ménagères sur le trottoir en dehors des heures permises.

Voici les six arrondissements ciblés par la ville de Montréal dans ce juste combat, comme étant les plus sales :

Ainsi que les maisons dont les façades donnent sur la station de métro Frontenac et sur la rue Frontenac.

L’Association des propriétaires du Québec APQ considère que les contraventions doivent être remises au fautif, mais, riposte la Ville par la bouche de Marcel Tremblay, responsable de la propreté au comité exécutif de Montréal, comme c’est le propriétaire qui paye les taxes, Montréal va s’entendre avec le propriétaire.

ville propre

Ville de Mont-Royal, une ville propre, un bel exemple pour la Ville de Montréal. Photo : © GrandQuebec

Le site GrandQuébec appuie ce combat juste et sain ! Si c’est ce qu’il faut pour nettoyer la ville, c’est correc'!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>