Vivre à Montréal

Mile End

Mile End

Mile End

Mile-End, quartier en pleine effervescence

Le quartier du Mile-End fait partie de l’arrondissement Plateau Mont-Royal. Le tronçon de l'avenue Laurier depuis le chemin de la Côte-Sainte-Catherine jusqu'au boulevard Saint-Laurent forme, avec les avenues Fairmount, l’avenue du Parc, la rue Saint-Viateur, la rue Bernard et la rue Saint-Urbain le cœur du Mile-End.

Le Mile End ne se trouve pas à un mille de la limite officielle de la Ville de Montréal au milieu du XIXe siècle, mais, il est à un mille de la rue Sherbrooke, qui marquait alors la limite nord de l'urbanisation.

Le nom de Saint-Louis-du-Mile-End apparaît sur une carte de 1859, en marge de la ville de Montréal. Ce nom vient de l’époque où ce village était situé à un mile des limites de la ville de Montréal, alors que le secteur était un terrain privilégié pour la chasse. Les plans de l'époque situent le toponyme Mile End au carrefour du chemin Saint-Laurent et de l'actuelle avenue du Mont-Royal.

Le nom tire son origine vraisemblablement de la banlieue éponyme de l'est de Londres, en Grande Bretagne.

Le secteur connaît une expansion rapide à la fin du XIXe siècle avec l’arrivée du chemin de fer du Canadien Pacifique. De nombreuses industries y voient le jour et le village de Saint-Louis-du-Mile-End, constitué civilement en 1885, s’étend par delà le chemin de fer jusqu’à la rue Saint-Zotique. Des carrières et des tanneries s’y ouvrent.

Le village de Saint-Louis du Mile-End devient la ville de Saint-Louis en 1895 et Saint-Louis est annexé à son tour par Montréal en 1909.

Aujourd’hui, dans le quartier du Mile-End, un grand nombre des commerces spécialisés ont pignon sur rue: épiceries fines, boutiques de mode  haute gamme, cafés en terrasse et restaurants qu’on prend plaisir à arpenter. Notons en passant que les boulangeries situées les rues Bernard, Fairmount et Saint-Viateur, telles que le Bagel Shop ou Boulangerie Czeski et autres boulangeries bien enracinées ont une notoriété locale. Elles se spécialisent dans les bagels, devenus emblématiques du quartier.

Connu pour sa tradition d’accueil de populations immigrantes, le Mile-End représente très bien la diversité culturelle montréalaise, sur le plan résidentiel et commercial et on doit  l’ambiance populaire de Mile-End à son héritage ouvrier. D’ailleurs, depuis les années 1980, le Mile End est connu comme un quartier à vocation artistique, peuplé par des artistes, des musiciens, des écrivains (qui appellent le quartier le Rez, déformation du mot réseau ou résidence).

C’est un quartier en perpétuel changement et avec l’arrivée de grandes compagnies tel Ubisoft (développer de jeux vidéo) ou 3D Discreet Logic (une entreprise de renom de logiciels d’infographie) le quartier connaît un rajeunissement accéléré et une hausse de la valeur des appartements et des condominiums. Traditionnellement un quartier d’immigration, il est aujourd’hui plus à même d’attirer les gens du monde du design, des cinéastes, des gens du milieu de la télé.

Le Mile End est considéré d'ailleurs comme le cœur de la scène musicale indépendante de Montréal. Plusieurs salles de spectacles du boulevard Saint-Laurent ont en effet contribué à l'émergence de la scène indie rock, comme la Sala Rossa, la Casa del Popolo, Le Cabaret du Mile End,

L'écrivain Mordecai Richler, qui a grandi rue Saint-Urbain pendant les années 1930 et 1940, a immortalisé le Mile End dans plusieurs de ses ouvrages. Le célèbre acteur William Shatner a également grandi dans le Mile End.

L’architecture diversifiée du quartier est intéressante. Il faut admirer la magnifique façade extérieure de l’ancien Théâtre Rialto, construit en 1924, ou encore l’impressionnante église Saint-Michael-Archange, située au coin des avenues Saint-Urbain et Saint-Viateur.

mile end laurier

Mile End, début de l'avenue Laurier. Photo :  © GrandQuebec

rue_de-l-epee

Rue de l'Épée. Photo : © GrandQuebec

Pour compléter la lecture :

1 commentaire

  1. ROBERT BEAUSOLEIL

    2013/12/14 at 9:35

    selon une information a la fin du 19e siècle une piste de chevaux qui avait un mile de long commençait vers les rues oyer et Mentana et se terminait a la rue st-urbain près du boulevard st-joseph

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>