Vivre à Montréal

Griffintown

Griffintown

Griffintown

Griffintown est un secteur historique de l’arrondissement du Sud-Ouest de Montréal situé au sud du centre-ville. Ce vieux quartier est délimité par le canal Lachine, l’autoroute Bonaventure, la rue Séminaire et la rue Ottawa.

Autrefois, Griffintown était un quartier industriel avec de nombreuses entreprises et une population, principalement ouvrière, de 30 mille résidents.

En 1654, ces terres furent concédées à Jeanne Mance et on connaissait ces lieux sous l’appellation de fief de Nazareth qui était administré par les sœurs de l’Hôtel-Dieu. C’est en 1791 que Thomas McCord loue le terrain à l’Hôtel-Dieu, mais en 1796, en l’absence de M. McCord, son compagnon vend le terrain à Mme Mary Griffin, une transaction illégale, puisque que le terrain n’était que loué ! En tout cas, Mary Griffin entreprend le développement du quartier et au cours du XIX siècle, Griffintown devient l’un des centres industriels et commerciaux les plus importants de Montréal grâce à la proximité du centre-ville et du canal Lachine, principale voie de transport commerciale de la ville.

En 1850, on édifia à proximité l’église catholique de Sainte-Anne qui était fréquentée avant tout par des Irlandais. De cette église, démolie en 1970, ne reste que des fondations qui se trouvent actuellement au milieu d’un parc.

Une grande partie des immigrants qui s’établissaient dans le quartier vers les années 1850 étaient des débardeurs irlandais.

À l’époque, c’était l’un des quartiers les plus défavorisés de la ville de Montréal. Les résidences n’avaient ni eau courante, ni toilettes, et les conditions d’hygiène y étaient pour le moins limitées. De plus, on y trouvait un taux de criminalité particulièrement élevé.

C’est au début du XXe siècle, après le ralentissement économique de Montréal, que Griffintown est graduellement abandonné. Vers 1920, il n’y reste qu’une centaine de maisons habitées, principalement dans la rue de Nazareth.

Après la fermeture du canal Lachine en 1970 et le départ de presque toutes les grandes usines, Griffintown est pratiquement mort.

Cependant, un nouveau projet de revitalisation de Griffintown, proposé par le groupe immobilier Devimco, est à l’étude. Ce projet prévoit la construction de 4 mille unités de logement, dont environ 30% de logements sociaux. On devrait aussi y trouver des commerces, un complexe de salles de cinéma, une vaste salle de spectacles, deux hôtels, ainsi que des espaces verts et des pistes cyclables. Ce projet vise également à intégrer le canal Lachine à la trame urbaine.

Environ 10 mille emplois seront créés durant les travaux et 4 mille autres emplois permanents devraient ensuite voir le jour dans le nouveau quartier Griffintown.

Avant de la réalisation du projet de revitalisation de Griffintown, l’arrondissement de Ville-Marie et l’organisme Destination centre-ville seront consultés afin que les deux quartiers cohabitent de façon harmonieuse. Si la consultation et toutes les études donnent le feu vert au projet, les travaux commenceront en 2009.

griffintown

Parc de Griffintown St.Ann au printemps. Photo © GrandQuebec.com

parc griffintown

Le parc de Griffintown-St.Ann en octobre. Les quartiers de Griffintown et St.Ann accueillent une importante population ouvrière irlandaise au XIXe siècle. Photo © GrandQuebec.com

rue wellington

Coin des rues Wellington et de la Montagne. Photo © GrandQuebec.com

rue de la montagne

Rue de la Montagne. Photo © GrandQuebec.com


Plan de Griffintown

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>