Vivre à Montréal

Financer le plan de transport

Financer le plan de transport

L’argent pour le transport

D’où vient l’argent pour le plan de transport

Nous avons présenté en grandes lignes le plan de transport conçu par la Ville de Montréal et qui est connu sous l’appellation de Réinventer Montréal. Selon le plan, le transport collectif a la priorité et le flot de véhicules traversant les ponts sera réduit par différents moyens, dont les stations de péage.

(NON CORRIGÉ. BROUILLON. À corriger le 11 ou 12 juin 2007)

Soulignerons que ce plan n’est pas encore approuvé et il est soumis à une consultation publique. L’approbation finale du plan par le conseil de la Ville de Montréal est prévue en novembre 2007.

Pour le moment, le financement des plans du développement du transport (voir notre article sur le plan Réinventer Montréal) doit être réalisé des sources suivantes (les montants correspondent aux profits attendus par l’an) :

– Péage à l’entrée de l’île de Montréal : 300 M$
– Taxe sur l’essence : 270M$ (Note de GrandQuebec : 10 sous par litre seront ajoutés au prix de l’essence par la Ville de Montréal selon le plan, alors qui payera finalement les coûts de l’augmentation des prix de l’essence ?)
– Taxes sur le stationnement : 40M$ (Notre de GrandQuébec : l’aménagement des nouvelles zones de stationnement payant est prévu)
– Taxe de 1,4% à 2,6% de la masse totale salariale des entreprises montréalaises : 1,2 G$ (Note de GrandQuébec : les entreprises en seront heureuses, leurs employés aussi)
– Droits d’immatriculation : 50 M$ (30$ par plaque minéralogique)
– 1% de la TPS : 275 M$
– Financement du Plan national de transport en commun : 300 M$ (Note de GrandQuébec : ce plan n’existe encore)
– Subventions directes

Au total, le plan de transport de Montréal prévoit l’inversion de 8,1 milliards de dollars.

Citons en conclusion à Monsieur le Maire de la Ville de Montréal: « C’est un plan audacieux, mais nous n’avons pas le choix. Il y aurait trop de conséquences à ne rien faire. L’automobile a encore sa place, mais elle n,occupera plus toute la place » (Gerald Tremblay, allocution de 17 mai 2007, ouvres complètes).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>