Uncategorized

Institutions non bancaires

Institutions non bancaires

Institutions financières non bancaires

Au Canada, les banques à charte occupent la part la plus importante du marché financier, mais il n’existe que des banques qui agissent comme institutions financières dans le marché financier d’un pays.

En réalité, il existe beaucoup d’autres intermédiaires financiers qui servent de lien entre les agents économiques qui ont un excédent de fonds prêtable et les autres agents qui ont besoin de ces fonds. Chacune de ces institutions occupe un segment du marché financier. Elles influencent le volume d’investissements au pays selon les facilités de crédit offerts et le taux d’intérêt exigé.

Ces institutions financières occupent un secteur du marché laissé libre ou en se spécialisant dans certains types d’opérations, transactions et activités financières. Au Québec, par exemple, les caisses populaires prennent une part assez importante du marché. Elles proposent la formule coopérative pour rejoindre un type de clientèle délaissée par les banques.

Les sociétés de fiducie canalisent l’épargne surtout de dépôts à terme, de sorte qu’elles concentrent leurs activités sur les prêts à plus long terme. Toutes ces institutions financières ont en commun le fait qu’elles canalisent l’épargne des particuliers et qu’elles l’orientent vers le financement de projets de dépenses d’investissement ou de consommation.

Certaines de ces institutions se spécialisent dans le financement d’entreprises industrielles. D’autres s’orientent vers le prêt agricole et d’autres encore vers le prêt à la consommation.

Parmi ces institutions on retrouve les suivantes :

  • Sociétés de placement
  • Sociétés de prêts hypothécaires associés aux banques à charte
  • Caisses populaires et crédit union locales
  • Sociétés de financement ou de prêt à la consommation
  • Sociétés de fiducie ou de prêts hypothécaire non liées aux banques à charte
  • Compagnies d’assurance

Toutes ces institutions ont leurs propres particularités. Par exemple, les caisses populaires sont des institutions de dépôts qui fonctionnent sous l’autorité de la loi du Québec.

Ce sont des coopératives financières dont les propriétaires sont les membres. Les sociétés de fiducie jouent le rôle de fiduciaire, c’est-à-dire d’administrateurs de biens confiés en plus d’être des intermédiaires financiers.

Les courtiers en valeurs mobiliers se spécialisent la vente et l’achat d’actions et d’obligations, aidant ainsi les entreprises à recueillir les fonds pour financer leurs investissements. Les compagnies d’assurance, assurent, évidemment, leurs clients contre les risques éventuels. Les sommes recueillies lors de la vente de polices d’assurance sont investies dans des prêts hypothécaires, des obligations et des actions.

caisse_depot_placement

Caisse de dépôt et placement du Québec. Photo : © GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>