Théâtres du Québec

Historique du théâtre

Historique du théâtre

Historique du théâtre

Le théâtre s’est implanté en terre canadienne depuis les débuts de la Nouvelle-France et même les membres des collectivités autochtones soulignaient des événements marquants lors des cérémonies théâtrales rituelles qui témoignaient d’un sens dramatique développé.

Vers la fin du XVIIe siècle, les colons européens produisaient des pièces de théâtre en faisant appel aux amateurs civils et militaires. Plus tard, au cours de la seconde moitié du XVIIIe siècle, les tournées de professionnels au Canada favorisent une croissance de la demande pour des productions théâtrales, demande qui n’aura de cesser d’augmenter ensuite.

Pour ce qui est des salles, les spectacles étaient généralement présentés devant l’église, dans la salle de réunion d’un hôtel ou d’une auberge, à l’étage supérieur d’une taverne.

Sous le régime britannique, au cours des deux dernières décennies du XVIIIe siècle et particulièrement durant la première moitié du XIXe siècle, on présente régulièrement des concerts et des pièces de théâtre à Québec – Thespian Theatre, Marchant’s Coffee House, Frank’s Tavern, à Montréal – Théâtre Royal, Dillon’s Hotel, – mais ce sont par la plupart des pièces en anglais.

En fait, l’activité théâtrale est très riche pour le public anglophone qui bénéficie de nombreuses salles et des tournées de troupes britanniques ou américaines, mais seuls quelques riches francophones bilingues fréquentent ces salles.

Il semblerait que le premier théâtre professionnel francophone est fondé à Montréal sous le nom de Théâtre de Société, le 11 novembre 1789 par Louis Dulongpré, un Français venu au Canada vers 1785, de concert avec Jean-Guillaume De Lisle, Pierre-Amable de Bonne, Joseph Quesnel, Jacques-Clément Herse, Joseph-François Perrault et François Rolland.

Le Théâtre de société est fondé au domicile de Dulongpré, qui en assume la gérance. C’est par ailleurs Dulongpré qui en est le premier directeur, c’est lui qui engage des musiciens, s’occupe de la publicité et de la peinture des décors.

C’est à la résidence de Louis Dulongpré qu’a lieu notamment, le 14 janvier 1790, la première représentation de Colas et Colinette ou le Bailli dupé de Joseph Quesnel. Cette pièce est probablement la première oeuvre lyrique avec musique originale écrite en terre canadienne et probablement en Amérique du Nord, et la première à y être présentée.

À partir des années 1800, des tournées des troupes françaises présentent à Montréal des pièces de Molière, Monsigny, Sedaine et Carmontelle. Ainsi le théâtre francophone prend-il force. D’ailleurs, plusieurs comédiens français prolongeront leur séjour au Bas-Canada, et initieront les amateurs au théâtre français. Ensuite, de nombreuses troupes verront le jour. Quelques troupes sont formées dans les collèges classiques, où le travestissement des hommes – nécessaire pour tenir les rôles de femmes – est encouragé.

salon de beaharnois ellice

Intérieur d’un salon à Beauharnois en 1838. Source : Katherine Jane Ellice / Bibliothèque et Archives Canada / C-013383. Cette aquarelle fait partie domaine public.

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>