Système politique

Fête de la Saint-Jean

Fête de la Saint-Jean

La Saint-Jean-Baptiste

Au Québec, la fête de la Saint-Jean-Baptiste est célébrée chaque année le 24 juin.

C’est une tradition dont l’origine remonte aux temps pré-chrétiens, quand certains peuples d’Europe fêtaient le solstice d’été en allumant des feux et en dansant. De nos jours, cette fête est toujours célébrée avec des feux, des danses et des chants dans de nombreux pays européens.

En Nouvelle-France, cette tradition s’établit, selon les Relations et le Journal des Jésuites, dès 1646 (d’autres sources parlent de 1636): «le 23 juin se fit le feu de la Saint-Jean sur les huit heures et demie du soir… On tira cinq coups de canon et on fit deux ou trois fois la décharge des mousquets».

Une légende veut que saint Jean-Baptiste fut choisi comme patron des Canadiens-français au moment de la création de la Société Saint-Jean-Baptiste par Ludger Duvernay parce qu’un grand nombre de Canadiens-français portaient ce prénom.

M. Duvernay annonça la création du Club Saint-Jean-Baptiste (devenu Société au début du XXe siècle) le 24 juin 1834. À partir des années quarante, la fête annuelle se propage partout au Québec.

La première célébration officielle dans la ville de Québec a lieu en 1842. Une procession solennelle se dirige vers la cathédrale au son d’airs patriotiques.

À Montréal, un premier défilé est organisé en 1843.

Plus tard, des messes solennelles commencent à être célébrées dans les paroisses.

C’est en 1874 que la fête acquiert pour la première fois un caractère exceptionnel, quand plus de 60 000 visiteurs d’autres régions du Québec se réunissent à Montréal à l’occasion du 40e anniversaire du Club Saint-Jean-Baptiste et assistent à une convention nationale des Canadiens français.

Des chars allégoriques font leur apparition pour la première fois, et plus de trente corps de musique participent au défilé. La messe est chantée à l’église Notre-Dame.

Les cérémonies prennent de l’ampleur avec les années, et un thème particulier est choisi pour chaque célébration.

En 1977, le premier ministre René Lévesque en fait officiellement la fête nationale de la province. À partir de la fin des années 1970, plusieurs régions, villes et villages organisent leurs propres activités, qui sont d’ailleurs largement laïcisées.

À Montréal, les festivités principales ont lieu au parc Maisonneuve. Le traditionnel défilé de la Saint-Jean-Baptiste attire de nombreux spectateurs le long de la rue Sherbrooke.

saint jean au quebec

Parade de la Saint-Jean. Photo : GrandQuebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>