Système politique

Commission de toponymie

Commission de toponymie

Commission de toponymie

Au Québec, c’est la Commission de Toponymie qui a compétence pour déterminer ou changer le nom de tout lieu sur un territoire municipal, avec l'assentiment de l'organisme de l'Administration ayant une compétence concurrente sur les noms de lieux.

La Commission a également le pouvoir de conseiller directement le gouvernement et les autres organismes de l'Administration sur toute question relative à la toponymie.

C’est la Charte de la langue française qui lui octroie ces pouvoirs. La Commission de toponymie agit sous la responsabilité du ministre chargé de l'application de la Charte de la langue française.

En vertu de son mandat, la Commission de toponymie doit assurer le maintien et l'enrichissement de l'un des éléments de l'héritage culturel québécois: sa nomenclature géographique.

L'article 124 de la Charte confère également à la Commission de toponymie le pouvoir de proposer au gouvernement les critères de choix et les règles d'écriture pour tous les noms géographiques, d'attribuer en dernier ressort des noms aux lieux qui n'en ont pas encore, et d'approuver tout changement de nom.

C’et au XIXe siècle que le gouvernement de la Province de Québec commence à  analyser des questions relatives aux noms géographiques et au choix des nouveaux noms de lieux. Parallèlement, le gouvernement entreprend la première politique de révision et de contrôle des appellations géographiques.

En 1899, le Québec désigne son premier représentant à la Commission de géographie du Canada, nouvel organisme ayant les mêmes objectifs dans l'ensemble du Canada. Treize années plus tard, la Commission géographique de la Province de Québec est instituée

Plusieurs modifications suivirent avant qu’en août 1977 la nouvelle Commission de toponymie ne soit créée.

Cette commission a réalisé un grand nombre de projets majeurs, tel que l’édition du Répertoire toponymique du Québec (1979), qui contient environ 60 000 noms de lieux; l'organisation du Premier Congrès international sur la toponymie française en Amérique du Nord; la célébration de la Cinquième Conférence des Nations Unies sur la normalisation des noms géographiques, qui eut lieu à Montréal; et la tenue du XVIe Congrès international des sciences onomastiques, à Québec.

En 1987, la Commission de toponymie édite un nouveau Répertoire toponymique du Québec contenant plus de 100 000 noms de lieux.

commission de toponymie

Sainte-Catherine. Photo © Grandquebec

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Gilles Couturier

    2010/12/02 at 7:42

    Quel était le nom de la rivière Gatineau avant et en quel année le nom a été changé

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>