Québec sportif

Victoria Skating Rink

Victoria Skating Rink

Victoria Skating Rink

La première patinoire intérieure au monde

Située au 1187, rue Drummond, la patinoire Victoria Skating Rink était la première patinoire intérieure au monde et qui à ouvert ses portes en 1862. D’ailleurs, c’était le premier bâtiment au Canada et l’un des premiers au monde d’être alimenté en électricité.

Cette patinoire était également utilisée pour la pratique de hockey sur glace et en été, elle servait pour des concerts ou des expositions, par exemple l’édifice a accueilli l’exposition annuelle de la Société montréalaise d’horticulture (Montreal Horticultural Society), qui avait lieu chaque année en septembre.

Quant aux concerts, en 1890, le Victoria Skiting Rink a vu la soprano Emma Albani, le pianiste-compositeur Salomon Mazurette, le violoniste Alfred de Sève, l’orchestre d’Ernest Lavigne, des performances de la Société Philharmonique de Montréal, etc.

En 1873, James Creighton, membre du club de patinage et juge de patinage artistique, organise des matchs de shinny, une sorte du hockey sans gardiens de buts, matchs joués entre des membres du club et certains de ses amis.

Le 3 mars 1875, c’est ici que c’est déroulé le premier match de hockey officiel et codifié au monde. Et lors de ce jeu, on a vu pour la première fois de la publicité affichée. Ce premier oppose deux équipes composées de neuf joueurs chacune, des gardiens de buts, un arbitre, un palet, des règles sur lesquels les protagonistes s’étaient mis d’accord. Le temps de jeu a été limité à 60 minutes et un score a été noté.

Dès 1883, le Victoria Rink a été utilisé par l’Association de hockey amateur qui a créé l’équipe des Victorias de Montréal. Le Victoria Skating Rink a hébergé aussi la première finale de la Coupe Stanley en 1894.

Le bâtiment en brique a été conçu par les architectes, Lawford & Nelson. Il mesurait 77 mètres sur 34 et possédait deux étages pour 16 mètres de haut. Le toit était réalisé par une charpente en bois, charpente constituée de poutres cintrées, donnant un effet d’arche renversée. Des grandes fenêtres rondes amenaient de la lumière. D’abord, le patinage était possible grâce à 500 lampes au gaz, dotées de vitres transparentes, mais plus tard l’éclairage au gaz va être abandonné au profit d’une alimentation électrique.

La glace du Victoria Skating Rink était entourée d’une plate-forme large de 3 mètres surélevée d’un pied par rapport au niveau de la glace. Une galerie avec un box de luxe pour accueillait l’élite montréalaise et canadienne.

La patinoire accueillait des compétitions de patinage artistique et de vitesse (e patinage artistique était alors connu sous le nom de « fancy skating »).

Le Victoria Rink était située au centre de la communauté anglaise de Montréal dans le quartier de l’Université McGill, connu sous le nom de « Golden Square Mile.

Dès les années 1920, la patinoire est laissée petit à petit à l’abandon. Finalement, l’édifice ferme pour de bon en 1937. RIP.

victoria skating rink, carnaval

Carnaval de 1870 dans la Victoria Rink en l’honneur du prince Arthur. Cette photo est du domaine public parce qu’elle était soumise au droit d’auteur de la Couronne et la première publication de l’œuvre a eu lieu en 1870

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>