Québec sportif

Route bleue des voyageurs

Route bleue des voyageurs

Route bleue des voyageurs

La Route bleue des voyageurs a été aménagée afin d’aider les touristes à découvrir au fil de l’eau, dans les régions de Laval, des Laurentides et de Lanaudière, de vastes plans d’eau, des écosystèmes d’une surprenante diversité et l’histoire riche et mouvementée des villages pittoresques qui ont façonné leurs rives.

La route a été conçue pour les petites embarcations à faible tirant d’eau tel le kayak et le canot. Il s’agit d’un réseau répertoriant des sites de mises à l’eau, arrêts d’urgence, aires de repos, services d’hébergement, de camping et d’alimentation et autres services dans un rayon d’un kilomètre des sites répertoriés.

Cette route est un parcours navigable de 155 kilomètres, répartis en sections d’une vingtaine de kilomètres. Elle débute à la hauteur de Saint-André-d’Argenteuil, en aval de la centrale hydroélectrique de Carillon, sur la rivière des Outaouais.

Le trajet se poursuit sur le lac des Deux Montagnes en longeant les villes de Saint-Placide, Oka, Pointe-Calumet, Sainte-Marthe-sur-le-lac et Deux-Montagnes, dans la partie nord de l’archipel d’Hochelaga.

Par la suite, le parcours se divise en deux pour aboutir sur la rivière des Prairies ou encore sur la rivière des Mille-Îles. Les villes riveraines situées le long de ce tronçon sont Saint-Eustache, Boisbriand, Sainte-Thérèse, Rosemère, Lorraine, Terrebonne et Laval.

Au bout de l’île de Jésus, sur laquelle la ville de Laval est située, la route débouche sur le fleuve, en passant près des villes de Charlemagne, Repentigny et Saint-Sulpice où se termine la Route bleue des voyageurs.

Malgré la proximité de Montréal, vous serez surpris de la tranquillité qui règne sur les rivières qui font partie de la route. De votre embarcation, vous découvrirez les facettes cachées des villes riveraines que vous sillonnez peut-être quotidiennement en automobile.

La végétation verdoyante et la présence de nombreux marais en rive permettent  d’observer une faune et une flore diversifiées et il vous sera possible d’apercevoir un grand nombre de canards, d’aigles, de tortues et de poissons.

Par ailleurs, plusieurs secteurs de la route sont propices à la pêche, tels la baie de Carillon, la rivière des Prairies en aval de la centrale hydroélectrique et l’archipel de Sainte-Rose.

Bref, il s’agit d’une aventure hors de l’ordinaire, sur des plans d’eau accessibles et sécuritaires, peu importe si vous êtes débutant ou expert.

Au total, Éco-Nature a produit et installé 250 infrastructures environ (abris d’information, supports à canots, panneaux d’interprétation, etc.) lors de la mise sur pied de la Route bleue des voyageurs.

Pour plus d’informations sur la Route Bleue des Voyageurs, contactez Éco-Nature au 450-622-1020.

parc mille et une îles

Carte de la Route bleue des voyageurs. Les mille et une îles

Carte géographique de la Route bleue des Voyageurs. Image : Grandquebec.com

rampe

Rampe de la mise à l’eau au parc de la rivière des Mille-Îles

Rampe de la mise à l’eau au parc de la rivière des Mille–Îles. Image : Grandquebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>