Québec sportif

Changement dans les règlements

Changement dans les règlements

Changement dans les règlements

Important changement dans les règlements de la Ligue nationale

Un joueur puni pourra revenir au jeu si un but est enregistré

Ce texte concrétise les intentions des adversaires du Canadien de Montréal de tenter de tout pour ralentir l’extraordinaire efficacité de l’attaque à cinq du Canadien à l’époque, formée de Maurice Richard, Jean Béliveau, Bert Olmstead, avec Bernard Geoffrion et Doug Harvey à la ligne bleue.

La Ligue nationale de hockey a adopté hier, le 4 juin 1956, un règlement à l’effet qu’un joueur purgeant une punition mineure revienne au jeu immédiatement après qu’un adversaire aura compté un but en son absence.

Ce fut le seul radical changement dans les règlements et il prendra effet dès la saison prochaine, dans tous les circuits professionnels de hockey.

Le vote en marge de ce changement a été de cinq contre un. Seuls les Canadiens de Montréal, les détenteurs de la Coupe Stanley et l’équipe qui a compté le plus de buts la saison dernière, se sont opposés à ce changement.

Kenny Reardon, adjoint  du gérant général des Canadiens, a déposé le vote d’opposition au nom de son club. Les cinq autres gérants généraux des clubs de la Nationale, ont voté en faveur du changement.

Changements mineurs

Le règlement, avant modification, stipulait que tout joueur puni par deux minutes devait passer tout le temps de sa punition hors du jeu.

Le comité a également adopté un règlement à l’effet qu’une punition mineure soit imposée si les joueurs ou les officiels d’un club lancent un bâton, une serviette ou tout autre objet sur la glace même lorsque le jeu est momentanément arrêté. Jusqu’à date, ces offenses n’entrainaient une punition mineure que lorsque le jeu était en cours. Cette punition est désignée sous le nom de « punition de banc ».

À moins que l’arbitre ne décide lui-même de punir le coupable, l’instructeur du club ainsi puni peut faire purger cette punition par un joueur de son choix.

Zone neutre

Un autre changement mineur prévoit qu’une région d’une quinzaine de pieds de chaque côté de la ligne rouge centrale sera considérée comme zone neutre au cours des pratiques tenues avant les joutes. Les joueurs de deux équipes devront éviter de pénétrer dans cette zone centrale au cours des pratiques. Il s’est produit des incidents désagréables dans le passé au cours des pratiques, certains joueurs persistant à occuper le centre de la glace, nuisant ainsi à l’autre club. C’est pour éviter ces incidents que la zone neutre a été établie.

(C’est arrivé le 4 juin 1956)

hockey reglements

Hockey sur asphalte. Photo : © Serge Keln

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>