Québec sportif

Dehors, Patrick Roy

Dehors, Patrick Roy

Dehors, Patrick Roy

Après deux Coupes Stanley et des années de gloire, le Tricolore et l’une des plus grandes vedettes de son histoire, le gardien Patrick Roy, divorcent.

Le numéro 33 a été suspendu, à la suite de son comportement lors de la dégelée subie hier par le Canadien contre les Red Wings au Forum, et le directeur général Réjean Houle, a annoncé qu’il tenterait d’échanger son gardien dans les plus brefs délais.

Après le neuvième but des Wings, en deuxième période, Roy a regagné le banc en furie et, en passant devant l’entraîneur Mario Tremblay, il s’est adressé au président Ronald Corey, devant plus d’un million de téléspectateurs.

«Patrick a déclaré à M. Corey que s’était son dernier match à Montréal, a admis Réjean Houle en conférence de presse. Le geste de Patrick à l’endroit de l’organisation, est inacceptable ». Il y a eu plus que cette remarque. Lors de la fameuse scène derrière le banc, Roy a carrément défié son entraîneur devant tout le Québec sportif. Les téléspectateurs ont vu Tremblay se retourner vers son gardien pour savoir ce que s’est passé, à la suite de l’échange verbal avec le président du club, et Roy de lui répondre, le regard enflammé et les lèvres serrés : «T’as compris!»

Quelques instants plus tôt, la vedette du Tricolore avait levé les bras au ciel en signe de victoire après un arrêt de routine, pour répondre à la foule qui l’avait applaudi par dérision.

«Après l’incident, j’ai à Patrick de ne pas se présenter à l’entraînement de ce matin et de me rencontrer avec son agent Robert Sauvé», dit Houle.

(Texte publié dans La Presse le 3 décembre 1995).

Patrick Roy

Patrick Roy, photo : RYAN REMIORZ / Canadian Press

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>