Québec sportif

Origines du hockey

Origines du hockey

Les origines du Hockey
Les indiens et les pères Jésuites, créateurs du hockey

Vouloir épiloguer sur les origines des jeux est pour l’écrivain qui veut s’en charger une besogne délicate, délicate en ce sens que l’historique de chacun d’eux n’a pas été consigné au même titre que les événement ayant sur la masse des individus une répercussion directe.

Le malheur a voulu pour les sportsmen que les sujets qui leur tiennent souvent tant à cœur n’aient été qu’effleurés par les auteurs contemporains de la naissance de ces joutes.

Notre jeu national, le hockey, si populaire un peu partout, dans les pays où la neige et la glace sont en permanence durant une période d’assez longue durée, a des origines assez obscures.

Graduellement, en raison d’observations faites par des amateurs perspicaces, ce jeu essentiellement intime est passé du domaine familier au domaine public.

On attribue aux Indiens la paternité du jeu de hockey. Il se jouait sous une forme tout à fait rudimentaire et avec une technique très différente comme discipline de celle qui est appliquée aujourd’hui dans nos vastes arènes.

La rondelle telle que nous la possédons était inconnue dans ces temps lointains, une boule sphérique, s’il faut s’en rapporter à la tradition, remplaçait ce que nous appelons communément le « puck ». Les rustiques bâtons servant à ce jeu étaient alors recoupés sans art, les patins du joueur étaient également en bois et les joutes se disputaient sur la glace polie des lacs et des rivières.

Du reste, les merveilleux athlètes que nous avons connus dès les débuts de ce sport professionnel, la chose s’explique d’elle-même, surgirent chez ceux dont l’habitation voisinait l’eau.

D’un autre côté, en 1851, les Pères Jésuites, soucieux de procurer des délassements à ceux dont ils faisaient l’éducation, popularisèrent ce jeu en réservant dans la cour de leus collèges des espaces glacés qu’ils utilisèrent pour compléter, dans le domaine physique, la formation de leurs élèves. On prétend même que ces derniers seraient les véritables créateurs du hockey tel qu’on le joue présentement. Cette supposition paraît probable d’après l’histoire documentaire.

Dès cette époque, le champ d’activité du hockey s’élargit constamment et bientôt des joutes de collèges à collèges se disputèrent les bonheurs de la suprématie. Finalement émondé du rustique, ce jeu prit bientôt un caractère national. Québec d’abord, l'Ontario ensuite et l’Ouest en dernier ressort s’appliquèrent à perfectionner l’outillage et les règlements qui présidaient à la partie.

Des ligues d’amateurs se formèrent avec un nombre limité d’équipes, principalement dans les centres urbains. Puis comme certains joueurs brillaient par leurs qualités d’adresse d’un éclat éclipsant leurs co-partenaires, une nouvelle sélection s’impose. Alors naquirent des équipes professionnelles où furent versés tous les experts. La grande épopée du hockey canadien commença avec la foule des admirateurs qu’on lui connaît. Les imposantes administrations salarièrent les étoiles qui font la gloire de nos fervents connaisseurs d’aujourd’hui.

hockey futurs champions

Futurs champions. Photo : © GrandQuebec

(Texte paru dans Le Petit Journal, Montréal, Dimanche, 3 avril 1927).

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>