Québec sportif

La LNH paralysée

La LNH paralysée

La LNH paralysée

Par une majorité écrasante de 560 votes contre 4, les joueurs de la Ligue nationale de Hockey ont rejeté hier, le 1 avril 1992, la dernière offre des propriétaires et déclenché la première grève de l'histoire du circuit.

Bob Goodenow, le directeur exécutif de l'Association des joueurs, a annoncé les résultats du scrutin secret lors d'une méga-conférence de presse tenue dans un hôtel de Toronto, une demi-heure avant l'heure prévue du déclenchement de la grève.

"Nous avons tout fait en notre pouvoir pour éviter cet arrêt de travail, a-t-il dit. La contre-proposition que nous avons soumise aux propriétaires dans la nuit de samedi à dimanche répondait à plusieurs de leurs inquiétudes économiques. Personne n'est heureux de la tournure des événements, mais nous devions faire ce geste."

Le caractère décisif du vote illustre la puissante solidarité qui unit les membres de l'Association. "Je sais que nous ne jouirons pas de l'appui du public, a déclaré Mike Gartner, des Rangers de New York. Les gens ne pleureront pas sur le sort de joueurs payés en moyenne $ 350 000 par an. Mais je ne crois pas qu'ils éprouvent davantage de sympathie pour des propriétaires qui empochent des millions.

(C'est arrivé le 1 avril 1992).

fete nationale hockey arbitres

Défilé de la Fête nationale, Maurice le Rocket Richard et un groupe d'arbitres. Photo : © GrandQuebec.com

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>