Québec sportif

Maurice Richard s’en va

Maurice Richard s’en va

Fin de la phénoménale carrière de Monsieur Hockey

C’était prévu, c’était même attendu depuis des jours, des semaines, des mois… Et cependant, chacun dans son for intérieur se demandait si l’incomparable joueur de hockey qu’a été Maurice Richard n’allait pas renverser une fois de plus les calculs du monde sportif comme il avait si souvent déjoué la stratégie de ses adversaires et défier le temps pour ajouter une autre saison aux dix-huit années de son étincelante carrière dans la Ligue nationale.

Mais celui qui a décidé de l’issue de tant de mémorables rencontres sportives sous les assourdissants applaudissements de foules frénétiques de joie a lui-même scellé le sort de la joute la plus difficile qu’il lui ait jamais été donné de livrer, celle de décider quand mettre fin à ses jours comme joueur, en annonçant lui-même hier soir (15 septembre 1960) dans le calme d’un salon de l’hôtel Reine-Elizabeth la fin de sa carrière.

Voici le texte intègre de la déclaration de Maurice Richard :

Mes chers amis:

Je suis sûr que vous êtes tous surpris de me voir ici ce soir. Cette réunion devait être un meeting pour dévoiler certains détails en marge de la partie des Étoiles du 1er octobre, mais je dois vous dire que la véritable raison de cette réunion était de vous rassembler tous en même temps. J’ai toujours dit que j’annoncerais la nouvelle de ma retraite du jeu actif à tout le monde en même temps et veux tenir parole. Ma décision est maintenant prise et je m’excuse si je vous ai fait languir, tous, depuis plusieurs mois, avant de prendre une décision finale. Vous admettrez avec moi que cette décision ne fut pas facile à prendre. Ça fait déjà deux ans que j’y songe, presque jour et nuit, et vous devinez donc que ces deux dernières saisons ont été très dures pour moi.

« J’ai toujours fait mon possible et j’ai travaillé bien fort pour bien servir le hockey et le club Canadien et je profite de l’occasion qui m’est offerte pour souhaiter « bonne chance » au club et à tous les joueurs qui resteront avec le Bleu Blanc Rouge. J’espère bien qu’il remportera une 6e Coupe Stanley de suite le printemps prochain.

« Je voudrais aussi remercier le public, tous les amateurs de hockey de Montréal, de la province et d’ailleurs sans exception et particulièrement chacun de mes supporteurs qui m’ont tous si bien encouragés durant 18 ans. Je m’en voudrais d’oublier la direction du club Canadien. J’ai toujours reçu un magnifique support du club et surtout de Monsieur Frank Selke qui m’a grandement aidé à prendre ma décision en m’offrant un contrat alléchant tout en étant libre de faire ce que je voulais faire.

« J’ai donc décidé de demeurer avec l’équipe non pas comme joueur, mais comme Ambassadeur du Club de hockey Canadien et j’espère avoir l’occasion d’être encore très utile au club et de demeurer avec l’organisation aussi longtemps que je l’ai fait comme joueur.

« En terminant, je tiens à vous remercier tous, messieurs, vous tous, sans exception, qui avez tant fait pour moi et le club Canadien. J’espère par dessus tout que nous resterons toujours de bons amis et en même temps il me fera bien plaisir de vous rencontrer et de répondre de mon mieux à toutes les questions qu vous pourrez vouloir me poser. Merci beaucoup.

(Texte paru dans La Presse le 16 septembre 1960, signé par le journaliste Marcel Desjardins).

maurice richard

Maurice Richard. Photo : fanatique.ca

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>