Québec sportif

Alexandre Despatie

Alexandre Despatie

La nouvelle coqueluche du sport québécois

Alexandre Despatie est arrivé des Jeux du Commonwealth, à 8 heures, le 23 septembre 1998, à Dorval.

La médaille d’or à la tour de dix mètres a été accueillie par ses parents Christianne et Pierre. Il s’est retrouvé en conférence de presse pour la deuxième fois en 24 heures, au centre Claude-Robillard, et la nouvelle coqueluche du sport québécois a fait rigoler bien du monde, dont la plongeuse Anne Montminy et son entraîneur Michel Larouche.

« C’est pas facile de se faire suivre comme ça par les médias. J’essai de le prendre le mieux possible. Mais y a pas juste moi qui ai bien fait aux Jeux de Commonwealth. Gênez-vous par pour interviewer les autres », dit l’athlète de 13 ans, d’une taille au-dessous de la moyenne.

Les autres, s’étaient Anne Montminy, Anne-Josée Dionne, Myriam Boileau et Philippe Comptois dont les excellents résultats ont passé un peu inaperçus dans l’euphorie entourant Alexandre.

« Si j’ai un conseil à donner aux jeunes Québécois? Ne pas lâcher. Des fois, ça fait mal, mais il ne faut pas lâcher. »

Alexandre Despatie

Alexandre Despatie. Photo : La Presse

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>