Seductions plein air de Charles Bertrand

Parc-Nature du Bois-de-l’Île-Bizard

Parc-Nature du Bois-de-l’Île-Bizard

Une ville, des îles…

LE PARC-NATURE DU BOIS-DE-L’ÎLE-BIZARD

Au creux d’un écrin, un joyau marin… et plus encore !

Par CHARLES BERTRAND

Le Parc-Nature du Bois-de-l’Île-Bizard, sur la rivière des Prairies à l’ouest de Montréal, accessible par le pont Jacques-Bizard à Sainte-Geneviève, s’impose certainement comme le plus dépaysant de tous les parcs de la rive nord immédiate de Montréal.

Pourquoi ?

Parce qu’outre la possibilité d’y pratiquer toutes sortes d’activités de plein air par toute saison, il recèle un joyau, un marécage spectaculaire traversé d’une non moins spectaculaire passerelle, qu’on ne
trouve nulle part ailleurs dans la région montréalaise.

Voici un aperçu de ce joyau, et des autres attraits de ce parc dont on ne se lassera sans doute jamais.

CÔTÉ LAC ET TABLES…

quai du lac de deux-montgnes

Le Parc-Nature du Bois-de-l’Île-Bizard et son quai donnant sur le lac Des Deux Montagnes. Photo : © Tous droits réservés Charles Bertrand.

Le Parc-Nature du Bois-de-l’Île-Bizard s’ouvre sur le lac Des Deux Montagnes, et offre une magnifique vue de Saint-Eustache.

On trouve dans cette section le centre d’information et un endroit pour casser la croûte, ainsi que, à l’extérieur quand la saison le permet, une grande quantité de tables placées un peu partout sur un terrain bien entretenu. L’été, un imposant quai en forme de « L » donne un accès à l’eau très apprécié.

centre accuel parc île-bizard

Le centre d’accueil du Parc-Nature du Bois-de-l’Île-Bizard. Photo : © Tous droits réservés Charles Bertrand.

Discrètement située en retrait, à l’ouest, donc à gauche du quai, une petite plage publique a été aménagée, plage malheureusement pas toujours aussi bien tenue, sable de la plage et fond marin pouvant se révéler d’une qualité disons ordinaire, tout comme l’eau. Elle offre tout de même un point de vue sur Cap Saint-Jacques.

CÔTÉ MARAIS ET PASSERELLE…

Nous voici donc au joyau marin évoqué précédemment…

Notons d’abord qu’outre le marais comme tel, son écrin se constitue d’une flore colorée et variée, qui s’avère particulièrement belle et photogénique à l’automne et au printemps.

flore parc ile bizard

À l’automne, vers l’entrée ouest de la passerelle principale du marais, un aperçu de la flore du Parc-Nature du Bois-de-l’Île-Bizard. Photo : © Tous droits réservés Charles Bertrand.

La passerelle principale du marais (on en trouve une autre, en retrait, vers l’est) donne la possibilité d’admirer l’endroit et tout ce qui l’habite dans toute la splendeur de sa diversité : abris de castor, canards, huron (il y en a au moins un), hautes herbes émergeant de l’eau, arbres et branches de toutes sortes.

passarelle de l'île bizard

La partie ouest de la longue passerelle scindant le marais. Photo : © Tous droits réservés Charles Bertrand.

L’eau, d’une limpidité surprenante compte tenu du fond boueux, se montre presque partout sous une
couleur saisissante, dans la partie principale du marais où l’eau prédomine sur la flore comme dans les
sections où cette eau est davantage emprisonnée par les hautes herbes.

Avec un peu de chance, on y surprendra un héron, avec un peu plus, un castor…

marais ile bizard

Autre vue du marais, environ à mi-chemin de la passerelle principale. Photo : © Tous droits réservés Charles Bertrand.

canard de l'île bizard

Un canard s’offrant une promenade dominicale au marais du Parc-Nature du Bois-de-l’Île-Bizard… Photo : © Tous droits réservés Charles Bertrand.

heron ile bizard

Un héron en train de déguster un poisson, au marais du Parc-Nature du Bois-de-l’Île-Bizard… Photo : © Tous droits réservés Charles Bertrand.

Le marais du Parc comporte donc une partie principale, accessible le plus directement par l’entrée ouest, mais aussi, comme nous l’avons déjà partiellement évoqué, une seconde partie, ou plus précisément deux autres sections, plus petites et toutes aussi intéressantes, situées plus à l’est, passé la grande passerelle.

marais secondaire de l'île bizard

Une des parties secondaires du marais du Parc-Nature du Bois-de-l’Île-Bizard, à l’est de la passerelle principale; au milieu, un monticule de branches, que l’on doit manifestement à un castor. Photo : © Tous droits réservés Charles Bertrand.

marais ile bizard, second passarelle

Avec un effet optique courbant et déformant les lignes, une autre section périphérique du marais du
Parc-Nature du Bois-de-l’Île-Bizard, traversée par une seconde passerelle, plus courte que la première.
Photo : © Tous droits réservés Charles Bertrand.

Il serait tentant, une fois que l’on aura contemplé le marais principal et ses appendices, de rebrousser chemin… ce que nous suggérons fortement de ne pas faire !

La raison : toute la partie est du Parc, bien qu’elle ne soit pas autant dominée par l’eau que la partie ouest, constitue un milieu naturel des plus intéressants et relaxants.

partie est de l'île bizard

À l’automne, une vue de la partie est du Parc-Nature-du-Bois-de-l’Île-Bizard; à l’arrière-plan derrière les branchages, un étang couvert d’une substance, d’origine végétale ou animale, à la couleur verte digne d’un terrain de golf… Photo : © Tous droits réservés Charles Bertrand.

LE PARC-NATURE DU BOIS-DE-L’ÎLE-BIZARD : EN AUTO, EN TRAIN, À VÉLO, EN BATEAU…

En terminant, mentionnons les différentes façons de se rendre au Parc-Nature du Bois-de-l’Île-Bizard et de le parcourir…

Pour les cyclistes, le mieux tient à parcourir le Parc d’ouest en est car cela permet d’aboutir à un traversier câblé saisonnier reliant l’île à Laval ouest, pour une stimulante et longue boucle qui vous en fera voir de toutes les couleurs.

Ce même traversier est également accessible par la gare de train Sainte-Dorothée (sur la ligne se terminant au nord à Deux-Montagnes), pour une randonnée train-vélo à coup sûr irrésistible…

Si l’on s’y rend en automobile, il faut accéder au Chemin-du-Bord-du-Lac, cette route qui borde la rive nord de l’île. Le stationnement (payant) donne sur le centre d’accueil et le lac Des Deux Montagnes, et le sentier menant au marais commence de l’autre côté du chemin, vis-à-vis l’entrée du stationnement. À la sortie du pont Jacques-Bizard, on peut se rendre au stationnement de deux façons : en prenant à droite puis à gauche pour remonter jusqu’au nord, et ensuite à gauche sur le Chemin-du-Bord-du-Lac jusqu’à l’entrée ; ou encore tourner à gauche en sortant du pont, et prendre la montée Wilson côté ouest jusqu’au même chemin.

Ce second trajet est moins direct mais offre la possibilité de s’imprégner à la fois plus rapidement et progressivement du cadre naturel de l’endroit, tout en donnant à voir par intermittences Cap Saint-Jacques.

plan de l'île bizard

Le Parc-Nature du Bois-de-l’Île-Bizard. Photo : www.ville.montreal.qc.ca/grandsparc

Pour plus d’informations sur l’Île-Bizard : Île-Bizard

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>