Sante

Trucs pour diminuer le stress

Trucs pour diminuer le stress

Trucs pour diminuer le stress

C’est quoi, le stress, au juste? En effet, nous sommes tous stressés, surtout au travail et la plupart d’entre nous considèrent plutôt le stress comme quelque chose de pénible (des dizaines de milliers des Québécois devraient être au travail, mais n’y sont pas, parce qu’ils sont en congé de maladie à cause de stress). Certains pensent cependant qu’il est bon d’être stressé pour être productif.

Aujourd’hui, plusieurs chercheurs sont d’avis  que le stress n’a rien à voir avec la pression du temps. Le stress, c’est une réaction normale du corps face à une menace. Cela signifie que face à une même pression du temps, certains se mettront à paniquer et à ressentir un immense stress, alors que d’autres gens se retrousseront les manches et réussiront leur mission sans souffrance psychique.

C’est grâce à ces réactions que l’espèce humaine est toujours là : quand l’homme des cavernes se faisait attaquer par un ours ou un tigre à dents de sabre, il lui fallait réagir au quart de tour, soit en contre-attaquant, soit en prenant la fuite.

Mais pourquoi ces réactions? Dès que notre cerveau détecte une menace, il envoie dans le corps des hormones comme le cortisol. Ces hormones mobilisent l’énergie nécessaire pour réagir le plus vite. Une fois la réaction immédiate passée, les hormones remontent au cerveau, à deux endroits :

  • À l’hippocampe, qui est le lieu de la mémoire;
  • Au cortex préfrontal, qui est le lieu des émotions.

Pour assurer la survie, le cerveau doit se souvenir de la mésaventure qui est arrivée à la personne, sinon, l’organisme risque de se retrouver en mauvaise posture. Les ennuis commencent à partir du moment où ce qui stresse la personne se produit régulièrement.

Le cortex préfrontal et l’hippocampe finissent par s’adapter à la situation, c’est-à-dire à l’envoi régulier de cortisol. Cette adaptation peut prendre deux formes : le corps décide d’envoyer du cortisol en continu, si bien qu’on est sur les nerfs en permanence.  La personne se met alors à croire que n’importe quoi peut devenir pour lui une menace.

Le corps décide alors de stopper tout envoi de cortisol, si bien que la personne ne réagit plus à rien, elle se met alors à ne plus rien ressentir…

Bref, voici quatre conseils applicables dans n’importe quelle situation stressante :

  1. Dépensez votre trop-plein d’énergie. Le stress nous fait accumuler beaucoup d’énergie d’un coup dans notre corps, que nous puissions faire face à la menace ressentie. Il convient donc de vider vite ce trop-plein, par exemple en prenant l’escalier au lieu de l’ascenseur.
  2. Essayez de respirer par le ventre. La respiration abdominale étire le diaphragme. Le mouvement de ce muscle freine les hormones du stress. Si vous êtes assis à la table de réunion, vous pouvez discrètement gonfler lentement votre ventre et le dégonfler.
  3. Souriez aux autres. Il suffit de sourire, même de manière un peu forcée, pour voir son stress diminuer. On aurait tort de se priver de cette astuce.
  4. Partagez vos soucis avec un collègue en qui vous avez confiance. Glissez à votre ami à l’oreille ce qui vous stresse. Rien que le dire à quelqu’un qui peut vous soutenir, ça peut enlever tout votre stress.

Essayez et vous verrez que ces trucs sont efficaces.

Bon, à petites doses, le stress nous pousse à nous dépasser. Par contre, une surcharge du stress au travail peut causer un stress nocif pour la santé et mener au burnout. Voici quelques trucs pour ne pas en arriver là :

Mettez de l’ordre dans vos dossiers et vos tâches. Il est recommandable de tout écrire dans un agenda, en indiquant clairement les priorités de la journée. Il faut aussi classer les documents. Certaines personnes perdent des heures à chercher des dossiers. Ainsi pour éviter ce genre de situation, faites un gros ménage toutes les deux semaines ou un petit ménage tous les jours ou presque.

Accomplissez les tâches les plus difficiles en premier. En fait, si vous remettez à plus tard une tâche déplaisante ou ardue, elle vous tracassera, et ce, même s’il ne s’agit que d’un coup de téléphone. Par contre, une fois débarrassé, vous aurez l’esprit libre.

Si le patron vous confie une tâche alors que vous êtes déjà débordé, montrez-lui votre emploi du temps. Laissez-le décider si cette nouvelle requête est plus pressante que vos autres responsabilités.

Ne soyez pas perfectionniste. C’est vrai que les patrons imposent des délais serrés, et il est rare possible de peaufiner son travail jusqu’à la perfection absolue. Il faut donc savoir allouer un temps réaliste à chaque tâche. Si vous travaillez jusqu’à minuit, pour préparer vos cours du lendemain, apprenez à vous vous arrêter.

Offrez-vous des petits plaisirs. Comme la concentration diminue après une heure de travail, il faut souvent prendre de courtes pauses. Vous pouvez regarder you-tube, aller respirer de l’air frais (mieux!) ou manger un morceau de chocolat! Appliquez ce principe à vos vacances. Parfois, il est recommandable de répartir vos semaines de vacances durant l’année, au lieu de prendre un mois chaque été. Ainsi, vous aurez un but à court terme, ce qui aide à gérer le stress et à maintenir l’entrain au travail.

Par Natella Y.

graffiti girl

« La réalité est la cause principale du stress – pour ceux qui la vivent. » (Jane Wagner, actrice et dramaturge américaine). Photo : © GrandQuebec.com

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>