Sante

Travail de nuit

Travail de nuit

Travailler la nuit

Plusieurs personnes doivent travailler de nuit à cause de la nature même de leur métier. On estime que jusqu’à 20 % des travailleurs des pays industrialisés ont des horaires de nuit.

Cependant, seulement de 10% à 12% des individus seraient capables de supporter le travail de nuit à long terme. Pour eux, il est plus ou moins facile de travailler quand tout le monde dort. Par ces travailleurs, plus qu’un travail, l’emploi de nuit est un véritable mode de vie. Pour d’autres, cet horaire est très difficile.

Le travail de nuit comporte plusieurs avantages : plus d’autonomie, pas de patron omniprésent, moins de stress dû aux tâches moins lourdes et au trafic router moins congestionné, davantage de temps avec les enfants durant les journées de congé.

Mais pour la plupart, travailler la nuit, c’est « contre nature ». En plus de la fatigue, ce mode de vie est lié à l’apparition de malaises gastriques, ulcères et cancers. En effet, les problèmes de santé sont plus fréquents chez ces travailleurs, parce votre corps n’y est pas habitué. La nuit, certaines hormones sont synchronisées pour favoriser le sommeil. Votre corps doit donc combattre son horloge biologique en plus de travailler. C’est un double effort que votre organisme est obligé de produire pour réussir.

Le travail de nuit a un prix : votre  vie sociale en est chamboulée et  des effets sur la santé sont souvent dramatiques : troubles du sommeil et de l’humeur, risque d’hypercholestérolémie et de maladies cardiovasculaires, perte de vigilance et accident de la route.

Pour ceux qui peuvent s’habituer, jeunes comme vieux, c’est une question de personnalité. Une chose est sûre, cependant : le sommeil se dégrade en vieillissant et notre métabolisme devient plus intolérant.

Pour occuper un tel emploi pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, il faut développer de bonnes habitudes de vie : faire du sport, ne pas fumer, manger de façon équilibrée, entre autres. Pour contrer le sommeil au travail, il faut beaucoup d’éclairage. En fait, pour les habitudes alimentaires, les travailleurs de nuit doivent être encore plus irréprochables que les autres. La nuit, notre métabolisme ralentit et nous digérons et éliminons moins bien, notamment, les aliments gras.

Il faut d’ailleurs récupérer le jour. Ainsi, il faut dormir dans une pièce sombre, silencieuse et fraîche.

Notons également que les recherches indiquent aussi clairement un lien entre les accidents de la route et le travail de nuit. Pour les travailleurs qui prennent la route pour rentrer à la maison après un quart de travail de nuit, il est déconseillé de porter les lunettes de soleil, parce que les verres fumés coupent 90% de la lumière. Cela envoie des signes à notre organisme et nous plonge dans un état de somnolence, ce qui est dangereux.

Par Natella Yahayayeva

En savoir plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>