Sante

Tisane

Tisane

Tisanes et leurs bienfaits

Les humains ont toujours utilisé les plantes pour exploiter leurs bienfaits et se soigner. Ainsi, les archéologues ont trouvé des traces de l’utilisation des plantes médicinales, notamment, des tisanes, dans l’Égypte antique, en Inde avec la médecine ayurvédique, en Mésopotamie, au Pérou, en Chine, chez les Amérindiens de l’Amérique du Nord et dans tous les autres coins de notre planète. En fait, la tisane a toujours été u moyen de profiter des bienfaits de la phytothérapie, et c’est sans contredit l’un des meilleurs moyens de profiter des qualités innées des plantes.

On prépare la tisane en extrayant les composés aromatiques des plantes pour la macération, la décoction, l’infusion de fleurs (séchées ou fraîches), racines, feuilles, tiges dans de l’eau, c’est-à-dire, à partir de végétaux séchés ou frais. La macération : cette méthode consiste à tremper le matériel dans de l’eau froide durant une période qui peut varier d’une heure jusqu’à quelques jours. L’infusion : on verse de l’eau chaude sur le matériel végétal. Ensuite, on laisse le matériel tremper pendant une minute ou plus. La décoction : On fait bouillir l’eau dans lequel repose le matériel.

En fait, les cellules du matériel utilisé maintiennent l’intégrité en l’absence d’eau, et elles préservent donc leurs qualités pendant longtemps (disons en passant que les graines, les tiges et les racines conservent les qualités encore mieux que les feuilles et les fleurs). Cependant, les propriétés médicinales des tisanes sont dues aux huiles. La teneur des huiles décroit avec le temps écoulé, alors une tisane peut être conservée durant des mois, mais cela dépend de plusieurs facteurs. Par exemple, plus une herbe a été broyée, moins elle se conserve. Par ailleurs, les herbes stockées dans des récipients hermétiques se conservent davantage que les sachets.

Bref, on recommande de conserver les herbes en sachets deux à trois mois au maximum. Les herbes entières stockées dans un contenant hermétique peuvent être conservées durant un an.

Aujourd’hui, on voit de grandes variétés des tisanes sur le marché québécois et canadien. Cependant, il faut savoir distinguer les tisanes parce que ces plantes ont des propriétés médicinales différentes : il y en a qui facilitent la digestion, d’autres calment l’anxiété, d’autres encore améliorent le sommeil, etc.

Voici quelques tisanes très répandues et populaires au Québec :

Tisane de gingembre pour les nausées : Gingembre possède une forte odeur aromatique et une saveur piquante. Ses propriétés thérapeutiques sont réputées de stimuler l’organisme. Le gingembre est indiqué surtout dans les états de fatigue, les nausées ainsi que dans les problèmes intestinaux. On recommande de prendre la tisane de gingembre sous forme de décoction à raison d’une tasse matin, midi et soir après les repas.

Tisane de mélisse pour contrer l’anxiété : L’anxiété peut être traitée par la tisane de mélisse. D’odeur agréable et utilisée depuis Théophraste et Hippocrate, cette tisane est un excellent inducteur du sommeil et analgésique.

Tisane de menthe poivrée : Elle est considérée comme l’une des plantes clés en matière de phytothérapie digestive. Les composés actifs sont surtout contenus dans les feuilles de menthe. Cette tisane est recommandée lorsqu’il est nécessaire de faciliter la digestion, de lutter contre les ballonnements et les nausées.

Tisane de valériane : Cette tisane est réputée d’améliorer le sommeil et est reconnue d’être le plus parfait des calmants végétaux depuis l’Antiquité. La tisane de valériane est très bonne pour lutter contre l’irritabilité, l’anxiété, des troubles du sommeil (insomnies d’endormissement en particulier). On l’utilise en complément d’un sevrage tabagique.

Tisane d’ortie : Les orties sont réputées pour leurs puissants effets médicinaux. Ces plantes ont la particularité de synthétiser des substances très importantes, telles l’acide formique, la sérotonine et l’acétylcholine. Leurs propriétés diurétiques les rendent utilisables dans le traitement complémentaire de la goutte. Des phytothérapeutes la considèrent comme étant une plante antalgique.

Notons finalement que le temps de préparation que nécessite la tisane, ainsi que le goût de certaines tisanes peuvent rebuter certaines personnes. Cependant, on trouve sur le marché des tisanes sous forme de gélules ou de poudre sèche micronisée.

Fleurs

Fleurs

Tisane. Photo : Megan Jorgensen

Références :

  • Donadieu Yves, Ma pharmacie naturelle, Les meilleures thérapeutiques douces pour votre santé au quotidien, Editions Robert Laffont.
  • Morel Jean-Michel, Traité pratique de phytothérapie, Editions Grancher.
  • Passeportsante.net

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>