Sante

Tai-chi

Tai-chi

Tai-chi

Né en Chine, le Tai-chi ou tai-chi-chuan est à la fois une gymnastique de santé, un art martial et une voie spirituelle, une pratique de relaxation, propice au développement intérieur. Cette pratique a été introduite en Amérique du Nord au début des années 1970.

Parmi les différents bienfaits du Tai-chi on compte la réduction des risques de maladies cardiovasculaires, au même titre que les activités sportives plus intenses, même si l’exercice du Tai-chi suppose des mouvements lents d’intensité faible. En effet, cette intensité permet de soutenir l’effort sur de longues périodes de temps, ainsi, le risque de l’hyperlipidémie (augmentation du taux de lipides dans le sang) et de l’hypertension est plus bas.

Le Tai-chi permet de se sentir mieux psychologiquement, parce que cette discipline met l’accent sur l’équilibre physique et la concentration mentale. Il s’agit du relâchement des muscles et de la respiration. La dépression, l’anxiété, la gestion globale du stress, les troubles de l’humeur peuvent s’en aller et des améliorations ont été constatées chez plusieurs personnes qui pratiquent le Tai-chi. Bref, le Tai-chi pourrait améliorer la santé mentale de ceux qui le pratiquent.

Pour les personnes âgées, le Tai-chi sert comme une discipline qui améliore l’équilibre, parce que cette pratique très lente enchaîne les mouvements circulaires avec une extrême précision tout en maintenant le tronc droit. De ce fait, une pratique régulière du Tai-chi permettrait aux personnes âgées d’améliorer leur équilibre et de réduire leur risque de chute. Une aide psychologique, c’est-à-dire, la diminution de la peur de tomber a été observée chez les personnes âgées.

Plusieurs experts sont d’avis que la pratique régulière du Tai-chi permettrait de réduire les douleurs liées à l’arthrose, parce des centaines de personnes souffrant d’arthrose qui ont suivi des séances de Tai chi ont reconnu une diminution modérée de la douleur et de la raideur, ainsi qu’un sentiment accru de bien-être.

Le Tai-chi permet d’améliorer la capacité aérobie (la quantité maximale d’oxygène que l’organisme peut prélever dans l’air et consommer) des personnes qui le pratiquent et des résultats positifs ont surtout été observés chez les personnes âgées de 55 ans ou plus, ainsi que chez les personnes sédentaires.

Le Tai-chi présenterait des bienfaits pour le cerveau, parce qu’une pratique régulière du Tai-chi augmenterait la taille de l’hippocampe et améliorerait les capacités cognitives des personnes âgées. De manière générale, la pratique d’une activité physique permet de prévenir le vieillissement du cerveau et le risque d’être atteint d’Alzheimer ou d’autres dégénérescences neuronales. D’ailleurs que le Tai-chi pour favoriser le sommeil des personnes âgées qui souffrent de troubles modérés du sommeil.

Tai Chi

Tai Chi

Tai-chi. Illustration Megan Jorgensen

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>