Sante

Randonnée pédestre

Randonnée pédestre

La randonnée pédestre

La marche, qu’elle soit autour du bloc, sur un tapis roulant ou dans les sentiers, demeure une des activités physiques les plus pratiques et accessibles à tous. La randonnée fait travailler les muscles du bas du corps, elle est très efficace pour le cœur et l’endurance. Avec une demi-heure de marche cinq à six fois par semaine, on a déjà beaucoup de bénéfices pour sa santé cardiaque, pour la prévention de plusieurs types de cancers, l’obésité et l’ostéoporose. La marche permet de secréter de l’endorphine et donc aide pour la qualité du sommeil et de l’humeur.

La randonnée pédestre constitue une excellente activité physique pour tous : enfants, adolescents, adultes et aînés.

On est d’accord que la marche en sentiers de terre battue est encore plus intéressante par le fait qu’il y aura un plus grand travail musculaire à cause des petits obstacles au sol, tels racines, roches, etc., mais surtout à cause du dénivelé souvent présent. En effet, dès qu’il y a une pente, les muscles sont utilisés davantage, et ce, autant pour les montées que pour les descentes. De plus, pour chaque degré de pente supplémentaire en montée, l’intensité augmente et donc le cœur est sollicité plus efficacement et on peut brûler beaucoup plus de calories. En tout cas, que ce soit dans les sentiers en campagne, en montagne ou en ville, ces escapades permettent de passer du temps entre amis ou en famille, de bouger tout en dépensant de l’énergie. Elles permettent aussi de décrocher et de se détendre.

Il ne faut pas oublier que marcher avec une charge de 15 ou 15 livres permet de faire monter la fréquence cardiaque de 20 à 30 battements de plus par minute pour la même vitesse de marche.

Admettons qu’il a quelque chose de plus excitant dans le fait de marcher en sentier et de découvrir les nouveaux endroits et paysages agréables que de juste sortir marcher autour de la maison. Ce plaisir pour les yeux est une composante non-négligeable dans la motivation.

Au Québec, nous sommes choyés avec plus de six mille kilomètres balisés qui passent du vert en juin au blanc en janvier et qui nous offrent dès septembre, un éventail incomparable de rouge et d’orange.

Les Laurentides, Lanaudière, l’Estrie regorgent de belles montées. Certains monts ont aussi des gondoles accessibles toute l’année pour ceux qui ont des douleurs articulaires au dos ou aux genoux et donc on peut faire la montée à pieds et redescendre en gondole pour ménager les articulations usées.

À Montréal, par besoin d’aller loin de la ville pour une randonnée pédestre qui apporte le plaisir et contribue à la santé, parce que les grands parcs de la ville, comme le parc du Mont-Royal, le parc Maisonneuve, le parc de la Pointe de l’Île et plusieurs autres offrent la possibilité de décrocher et de vivre l’aventure pédestre.

Bien se préparer

À moins de vraiment vouloir faire de la randonnée pédestre régulièrement, une bonne paire de souliers de marche, souliers de course ou chaussures multisports est tout ce dont vous avez vraiment besoin.
On s’habille en suivant la méthode multicouche (ou en oignons si vous préférez), surtout si on s’aventure en montagne.

Si vous envisagez grimper une montagne, il est préférable de partir avec plusieurs couches et de se dévêtir au fur et à mesure que l’on se réchauffe. Il faut compter un refroidissement de quelques degrés avec le vent au sommet. Une veste en laine polaire sous un coupe-vent isolant est alors recommandée, tout comme un bonnet et des gants permettant de prévenir la perte en chaleur.

Évitez les vêtements en cotons, qui ne permettent pas d’évacuer convenablement la sueur et demeurent la sueur et demeurent mouillés longtemps; privilégiez plutôt les tissus techniques. Même si nous avons beaucoup moins chaud qu’en été, l’hydratation demeure importante.

Il faut prévoir par temps froid, des collations qui ne gèlent pas ou un contenant qui permet de conserver la température.

Commencez par des petites randonnées d’environ une heure et vous pouvez progresser rapidement. Il existe plusieurs livres et sites Internet ou l'on peut trouver tous les sentiers disponibles selon la région. Prenez le temps d’aller les consulter puisque vous y trouverez beaucoup d’information pertinente comme les distances des différents sentiers, le dénivelé, le degré de difficulté et aussi le temps estimé pour faire le parcours. Il est possible souvent d’imprimer la carte et donc d’avoir des points de repère avec nous durant notre randonnée.
Il n’y a pas de meilleur moment pour découvrir tout le plaisir de partir à l’aventure à pied…

sentier pédestre de tadoussac

Un tronçon du sentier pédestre de Tadoussac. Photo : © V. Petrovskiy

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>