Sante

Perte de cheveux

Perte de cheveux

Perte de cheveux

La perte de cheveux ou l’alopécie (terme médical pour désigner une perte de cheveux) laisse la peau partiellement ou totalement nue. Ce phénomène touche les hommes et les femmes, même si la calvitie, ou alopécie androgénétique touche surtout les hommes. Même si l’alopécie touche essentiellement les cheveux, elle peut se manifester sur d’autres zones pileuses du corps.

Il s’agit d’un phénomène naturel déterminé par l’hérédité, mais aussi par des problèmes de santé et la prise de médicaments, la qualité de l’eau, etc.

Environ un tiers des hommes présentent une calvitie à l’âge de 30 ans, la moitié vers l’âge de 50 ans et environ 80 % à partir de 70 ans. En fait, elle peut commencer dès la fin de l’adolescence.

Les femmes sont moins nombreuses à souffrir de calvitie. On considère qu’à l’âge de 30 ans, la calvitie touche de 2 % à 5 % des femmes. Vers l’âge de 70 ans, environ 40% des femmes en souffrent. D’ailleurs, la calvitie féminine a une apparence différente – chez les femmes, l’ensemble de la chevelure du haut du crâne devient de plus en plus clairsemée. Notons aussi qu’on associe souvent que la perte de cheveux à la ménopause, mais ce fait n’a pas été prouvé par les études épidémiologiques.

Il y existe de différents types de la perte de cheveux, dont l’alopécie cicatricielle, causée par une lésion du cuir chevelu en raison d’une infection de la peau ou d’une maladie, ainsi que des réactions inflammatoires qui se produisent dans la peau ; la teigne, qui est une infection à champignons du cuir chevelu (ce type est la cause la plus fréquente de la perte de cheveux chez les enfants, mais chez eux, les cheveux repoussent dans la plupart des cas) ; la pelade (alopécie en plaques) qui est une maladie auto-immune ; l’effluvium télogène (chute soudaine et temporaire de cheveux à la suite d’un choc physique ou émotif, d’une opération chirurgicale, d’une perte de poids, d’une grossesse, etc.); alopécie congénitale, qui est très rare et qui est attribuable à l'absence d’ racines des cheveux ou à une anomalie de la tige du poil.

Bref, différentes situations peuvent déclencher une perte de cheveux, telles la nourriture spécifique, un déséquilibre du système hormonal, des traitements de chimiothérapie ou de radiothérapie pour traiter un cancer, certains médicaments, des chocs émotifs, etc. L'hérédité est un facteur important de risque.

Traitements

Le traitement de l’alopécie a toujours suscité un vif intérêt. Cependant, le résultat du traitement n’est pas toujours satisfaisant et  aujourd’hui, la greffe de cheveux peut alors être le dernier recours. Il n’existe pas de trucs magiques pour prévenir l’alopécie, surtout si ce processus est d’origine héréditaires.

En tout cas, si vos cheveux se mettent à tomber par poignées ou par plaques, sans raison apparente ou, tout simplement, si vous désirez masquer une calvitie, vous pouvez procéder au traitement.

Parmi les signes précurseurs liés à l'alopécie, on remarque que les cheveux deviennent ternes, il y des démangeaisons du cuir chevelu, on sent que les racines sont devenues douloureuses, on constate l’excès de sébum ou l’apparition de pellicules.

On peut prendre des mesures pour éviter ou au moins ralentir la perte de cheveux. Il faut prendre soin de ses cheveux : avoir une bonne hygiène des cheveux ; éviter de partager les peignes, brosses et autres accessoires pour cheveux ; n’abuser pas des produits chimiques, tels teintures ou fixatifs. Il faut éviter de tirer les cheveux de façon excessive en vous coiffant ou en maintenant les cheveux en place à l’aide d’accessoires.

Une bonne alimentation est également un facteur qui vous aidera à préserver vos cheveux : plusieurs oligo-éléments jouent un rôle important dans la santé des cheveux. Notamment le magnésium, mais aussi le calcium, le fer, le potassium et le zinc. Ainsi, pour éviter une éventuelle carence de l'un ou l'autre de ces oligo-éléments, il importe de s'alimenter de façon saine et équilibrée.
Le stress étant l’une des causes qui favorisent la calvitie, il est recommandable de trouver l’origine de votre stress et des solutions pour mieux affronter les situations qui le créent. La pratique de techniques de relaxation peut aussi s'avérer utile.

Parmi d’autres mesures, citons les suivantes :

Utilisez un shampooing doux et une brosse à poils souples ; laissez vos cheveux sécher naturellement ou utilisez un séchoir à basse température;  éviter, si possible, de colorer ou de permanenter vos cheveux ;

À noter que les shampooings contre la perte de cheveux ne sont pas utiles. Au mieux, ils peuvent aider au traitement de la séborrhée et du psoriasis, mais ils n’auront pas d’effet contre la calvitie.

Quelques méthodes chirurgicales peuvent être utilisées pour le remplacement des cheveux, la plus populaire étant la technique des microgreffes, mais ce traitement nécessite temps et argent. Les cheveux sont prélevés et transplantés un à un, ou sous forme de petites grappes, qui incluent un peu de tissu cutané. Pour les gens qui y tiennent vraiment, la chirurgie est une option raisonnable, mais répétons qu’elle est coûteuse.

1 commentaire

  1. LAURENCE lESSARD

    2014/06/03 at 4:20

    J ai eu une biopsie du cuir chevelu et le resultat est alopecie cicatriciel . Je n ai plus beaucoup de cheveux sur le dessus du crane et j aimerais conserver ceux qui reste par des traitements si cela existe.

    Je suis tres deprimer et porte toujours une casquette ou un foulard pour sortir aider moi .

    merci

    Laurence

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>