Sante

Jeu pathologique

Jeu pathologique

Le jeu pathologique

Au jeu, cela est connu, la banque a toujours l'avantage. Cela n'empêche pas les gens de jouer. Chaque année, des millions de gens consacrent des centaines de milliards de dollars au jeu. Ces dépenses sont plus hautes que les dépenses du gouvernement canadien en matière d'assurance-santé et d'assurance-hospitalisation.

Pour la plupart des gens, le jeu n'est qu'un amusement, une source d'émotions fortes et plus ou moins agréables (cela dépend des sommes perdues ou parfois gagnées). Une minorité, de 1 à 2 pour cent de la population, développent la dépendance et deviennent des joueurs pathologiques. Les personnes de ce groupe de joueurs ne parviennent plus à dominer leur impulsion à jouer, ce qui entraîne des conséquences désastreuses, voire fatales.

Le jeu pathologique est classé par l'American Psychiatric Association – APA dans la catégorie des troubles du contrôle des impulsions.
 
En matière du jeu pathologique, le sujet, pour satisfaire les critères diagnostiqués de l'APA, se montre chroniquement incapable de résister aux impulsion à jouer et répond à au moins cinq critères des critères suivants:

  1. Préoccupation constante pour le jeux. Planification de la prochaine activité, recherche d'argent pour jouer;
  2. Besoin de jouer des sommes de plus en plus élevés pour atteindre le paroxysme de la satisfaction;
  3. Tentatives répétées et infructueuses pour limiter ou cesser ses activités de jeu;
  4. Agitation ou irritabilité lors des tentatives de cesser de jouer;
  5. Fuite par le jeu des problèmes personnels ou des sentiments dysphoriques (impuissance, culpabilité, anxiété, dépression);
  6. Tendance à vouloir prendre sa revanche après une perte d'argent;
  7. Tendance à mentir aux membres de la famille, aux thérapeutes dans le but de cacher sa passion pathologique du jeu;
  8. Falsification de documents, fraudes, détournement de fonds, vols liés aux recherche d'argent pour jouer;
  9. Mise en péril ou perte d'une relation affective importante ou d'un emploi, ou encore d'une occasion d'avancement dans les études ou la carrière pour des motifs de jeu;
  10. Nécessité d'un apport d'argent par un tiers pour sauver une situation financière désespérée due aux activités de jeu.

jeu pathologique

Jeu pathologique. Photo : © grandquebec.com

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>