Sante

Fleurs de Bach

Fleurs de Bach

Fleurs de Bach

Connues depuis un siècle, les fleurs de Bach sont des élixirs floraux conçus par le docteur Edward Bach, un médecin anglais, spécialisé en bactériologie, né en 1886 et mort en 1936) et réalisés à partir de trente-huit essences de fleurs. Le docteur s’intéressait à l’homéopathie et menait des recherches approfondies sur l’usage des fleurs et les élixirs floraux dans le but de stimuler la vitalité et d’harmoniser la vie psychique, en agissant sur les états émotionnels.

Le Dr Bach  soutenait la thèse d’une influence positive de l’équilibre émotionnel sur la santé physique, et au contraire, le déséquilibre se traduirait par un impact négatif sur notre santé. Ainsi, selon le docteur, il faut s’intéresser davantage aux états émotionnels de la personne qu’à la maladie et ses symptômes.

Entièrement naturelles, les fleurs de Bach sont censées restaurer l’équilibre du corps en transformant les émotions négatives en leurs équivalentes positives. On dit qu’elles agissent contre les sautes d’humeur anormales (jusqu’à devenir des épisodes de manie et de dépression). Chez certains, les sautes d’humeur incontrôlables deviennent invivables et conduisent à des comportements inadaptés, comme les achats compulsifs.

En général, les personnes qui en souffrent doivent se rapprocher d’un psychothérapeute, mais les fleurs de Bach constituent un complément naturel possible, étant réputées pour aider à réagir de façon moins impulsive, à retrouver le sens des réalités et à réduire le sentiment d’abattement.

Exemple de traitement : Quatre gouttes d’un élixir composé d’ajonc (désespoir, pessimisme), de moutarde, de marronnier blanc et de châtaigne,  4 fois par jour, soit pures, soit diluées dans un peu d’eau (ou autre boisson).

De nombreuses personnes peuvent avoir des répercussions profondes sur le bien-être et entraîner un surmenage, appelé aussi burn-out ou épuisement professionnel. Les personnes qui en souffrent, partent travailler à contrecœur, se sentent asphyxiés et ont l’impression de ne pas pouvoir penser à autre chose qu’à leur charge de travail. Tous ces effets engendrent des conséquences néfastes sur la santé et sur la vie personnelle.

Le repos que permet le congé maladie est essentiel pour recharger les batteries mais ce repos se révèle insuffisant pour régler les causes réelles du problème et éviter les rechutes. La thérapie cognitivo-comportementale est le traitement employé mais les fleurs de Bach, peuvent aider à améliorer la concentration, surmonter les états d’esprit négatifs, réintroduire vitalité dans la vie de l’individu.

Exemple de traitement : Quatre gouttes d’un élixir composé d’aigremoine (cache ses soucis derrière un masque jovial), d’orme (sentiment d'être dépassé par les responsabilités), de charme (manque d'entrain, fatigue devant le quotidien) et d’olivier (épuisement, au bout du rouleau),  4 fois par jour, soit pures, soit diluées dans un peu d’eau (ou autre boisson).
Les fleurs de Bach sont également censées à aider contre les crises d’angoisse, réputées d’être des troubles anxieux très pénibles. Ces fleurs peuvent aider à devenir plus sociable,  elles seraient efficaces pour mieux se concentrer, pour mieux dormir.

En fait, tout comme l'homéopathie, la thérapie florale se présente comme une thérapie globale de l'individu. Des méthodes de fabrication, l’on peut parler de la méthode « solaire » où les fleurs sauvages sont cueillies et infusées dans de l'eau de source par l’action du soleil, pendant 3 heures. La deuxième méthode est la méthode par ébullition, où  les fleurs sont recueillies à partir de plantes sauvages puis portées à ébullition durant trente minutes. Il y n’a pas de dynamisation dans les fleurs de Bach.

Voici les trente-huit essences florales de Bach : Aigremoine, tremble, hêtre, centaurée, plumbago, prunus, bourgeon de marronnier, chicorée, clématite, pommier sauvage, orme, gentiane, ajonc, bruyère, houx, chèvrefeuille, charme, mélèze, mimule, moutarde, chêne, olivier, pin sylvestre, marronnier rouge, hélianthème, eau de Roche, alène, étoile de Bethléem, châtaignier, verveine, vigne, noyer, violette d’eau, marronnier blanc, folle-avoine, églantine, saule.

Sources :

  • Bach Edward, guéris-toi toi-même
  • Bechaalany Antoine, Encyclopédie des élixirs floraux.
  • Passeportsante.net

fleurs de bach

« La véritable guérison passe par la libération de nos défauts de caractère » (Dr. Edward Bach). Photo : © GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>